Moto - Yamaha-SRT - MotoGP : Valentino Rossi n'irait pas chez Yamaha-SRT juste pour une tournée d'adieu

L'Equipe.fr
L’Equipe

Dans une vidéo diffusée mercredi sur le site officiel de la MotoGP, Valentino Rossi a confié qu'il ne rejoindrait pas l'écurie satellite Yamaha-SRT juste pour effectuer une tournée d'adieu. Valentino Rossi n'a pas l'intention de rejoindre l'année prochaine l'écurie satellite Yamaha-SRT juste pour y effectuer une « tournée d'adieu », a-t-il affirmé mercredi dans une vidéo mise en ligne sur le site officiel MotoGP. « Je veux continuer mais seulement si je suis fort », a déclaré le pilote italien, septuple champion du monde dans la catégorie reine, mais qui a perdu pour l'an prochain son guidon au sein de l'écurie officielle Yamaha, au profit de Fabio Quartararo. « Mon plan était très clair, a rappelé Rossi. Changer certaines choses dans l'équipe et attendre l'été pour voir si je pouvais être plus compétitif que l'an dernier (où il n'avait terminé que septième du Championnat du monde). » Valentino Rossi « Je dois réfléchir davantage pour voir si j'ai toujours autant de force et de motivation » Cette année, aucun Grand Prix de MotoGP n'a pu être organisé, en raison de la pandémie de coronavirus, et le début du championnat est pour l'instant fixé à Jerez le 19 juillet. « Malheureusement, avec cette situation je dois décider sans pouvoir courir, a déploré Valentino Rossi. C'est du coup plus difficile, je dois réfléchir davantage pour voir si j'ai toujours autant de force et de motivation. » « J'ai une bonne opportunité avec l'équipe Yamaha-SRT Petronas qui est au top niveau, comme ils l'ont montré l'an dernier avec Fabio Quartararo et Franco (Morbidelli), a ajouté le champion italien qui n'a plus gagné en MotoGP depuis 2018. Maintenant, il faut que je décide moi-même si j'ai assez de motivation pour continuer. Je ne veux pas aller chez Petronas juste pour faire une dernière saison et dire ''ciao''. Si je cours, je me donnerais à 100 % et si je peux être compétitif et me battre pour le podium. J'ai deux options : soit Petronas, soit arrêter, donc on va voir. » Toute l'actualité de la moto

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi