MotoGP (GP de France): "L’objectif est de retrouver le feeling des années précédentes", Quartararo fataliste après sa chute sur le sprint

Que s’est-il passé alors que vous sembliez effectuer une belle remontée?

J’avais des problèmes sur le train avant de ma moto depuis le départ et j’ai voulu pousser au maximum pour tenter de grapiller une ou deux places supplémentaires mais comme on n’ a pas de marge avec cette moto, j’ai fini par faire un écart de rien du tout qui m’a été fatal.

Cette Yamaha est-elle aujourd’hui inconduisible?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

On ne va pas dire inconduisible car en terme de rythme de course, je pense que ce n’était pas si mal que ça. Mais il faut toujours qu’il y ait plein de situations pour que l’on roule vite, à savoir ne pas avoir trop de pilotes devant et en partant 13e sur la grille, c’est tout simplement injouable.

Malgré tous ces déboires depuis le début de la saison, tu sembles être aujourd’hui beaucoup plus serein et mesuré dans l’adversité. C’est ton nouveau mantra?

Oui, car je pense que pour faire améliorer les choses, il faut avant tout rester calme. Et ce n’est pas en pestant contre le team et les ingénieurs que la moto va progresser. Ça reste cependant vraiment très frustrant.

Tu n’es pas résigné aujourd’hui?

Non, il faut rester optimiste et continuer de se battre. L’objectif numéro un étant de retrouver le feeling des années précédentes (2021 et 2022) pour faire un vrai bond en avant.

A quoi peut on s’attendre demain pour la course, à l’occasion de ce 30e Grand Prix de France?

À ce que je prenne des risques pour remonter (il partira 13e sur la grille de départ, ndlr) et tenter de rentrer dans les 10. C’est aujourd’hui le meilleur résultat que l’on peut espérer.

Article original publié sur RMC Sport