Mou, moche et gagnant

Ce mercredi soir, il faudra donc bien encore parler de lui. L'AS Roma vient de remporter le premier trophée européen de son histoire depuis la Coupe des villes de foires 1961, mais les esthètes préféreront ne pas trop vouloir s'attarder sur ce qu'il s'est passé sur le pré. La Louve n'a pas franchement bouffé tout cru Feyenoord à Tirana, livrant même une seconde période foncièrement médiocre sur le plan offensif. Mais ce soir, juste ce soir, les Giallorossi ont bien le droit de s'en foutre. Et José Mourinho aussi.

Le coup du Mou


Ce succès-là, évidemment, n'a pas tenu à grand-chose. Et certainement pas à un fonds de jeu sophistiqué. Pas grave. Pas besoin. Plombée par ses insuffisances collectives en Serie A, la Roma avait fait tapis sur la conquête de la petite Europe. Un sentier de la gloire modérément accidenté : vainqueur successive du Vitesse et de Bodø/Glimt en huitièmes puis…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles