Mourinho-Guardiola, pourquoi c'était mieux avant

Le derby de Manchester ce jeudi soir (21h) sera aussi l’occasion de retrouver face-à-face Jose Mourinho et Pep Guardiola. La rivalité entre les hommes, qui a enflammé le foot européen des années 2010, a perdu de sa superbe.      

La fièvre est tombée

Leur ardeur latine aurait-elle succombé au crachin de Manchester ? Ou à la force de l’habitude ? Il est loin le temps des Barça-Real brûlants des années 2010. Pep Guardiola et Jose Mourinho se sont affrontés à 17 reprises (l’Espagnol mène 9 victoires à 3 pour 5 matchs nuls). Ce soir sur les bancs de l’Ethiad Stadium, quel que soit le résultat, la poignée de main devrait être correcte. Lorsqu’il évoque sa relation actuelle avec Jose, Pep déclare ainsi: "Nous sommes simplement voisins. Notre relation est bonne". Avant, le scenario était plus incertain.

A lire aussi >> City ou United, lequel des Manchester a le plus raté sa saison?

Des matchs de légende

Avant, lorsqu’ils s’asseyaient sur des bancs à quelques mètres de distance, on savait qu’il allait se passer des trucs. Vraiment. Sur le terrain d’abord. On se souvient de cette incroyable demi-finale retour de Ligue des champions en 2010 entre l’Inter de Jose et le Barça de Pep, perdue 1-0 par les Italiens, cependant qualifiés sur l’ensemble des deux matchs. Eto’o avait joué arrière droit. Mourinho avait parlé d’une défaite de sang, la plus belle de sa vie. L’année suivant, le premier clasico entre les deux hommes s’était soldé pour un 5-0 en faveur des Catalans. Une leçon tactique, ornée d’une démonstration de Lionel Messi. Il y eu aussi ce match de Supercoupe d’Espagne, remporté 3-2...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages