Munich 2022 : un athlète sacrifie sa course pour aider un adversaire blessé

Sur le 3000 mètres des championnats d’Europe d’athlétisme de Munich, l’Andorran Nahuel Carabaña a préféré renoncer à ses chances de victoire pour venir en aide à un adversaire tombé en franchissant une haie, le Danois Axel Vang Christensen.
Matthias Hangst / Getty Images Sur le 3000 mètres des championnats d’Europe d’athlétisme de Munich, l’Andorran Nahuel Carabaña a préféré renoncer à ses chances de victoire pour venir en aide à un adversaire tombé en franchissant une haie, le Danois Axel Vang Christensen.

Matthias Hangst / Getty Images

Sur le 3000 mètres des championnats d’Europe d’athlétisme de Munich, l’Andorran Nahuel Carabaña a préféré renoncer à ses chances de victoire pour venir en aide à un adversaire tombé en franchissant une haie, le Danois Axel Vang Christensen.

ATHLÉTISME - Un geste de grande générosité. Ce mardi 16 août, les séries du 3 000 mètres steeple des championnats d’Europe d’athlétisme se couraient au Stade olympique de Munich. Et une course a fait lever le public allemand, grâce à l’esprit sportif d’un concurrent : l’Andorran Nahuel Carabaña.

Aux deux tiers de la première série, alors que les athlètes franchissaient une haie, l’un des hommes de tête du peloton, le Danois Axel Vang Christensen est tombé après avoir longuement mené la course. Incapable de se relever seul, il a alors eu la surprise de voir l’un de ses rivaux revenir sur ses pas pour lui prêter main-forte.

Le concurrent d’Andorre, aux résultats pourtant sérieux avec notamment une médaille de bronze aux championnats d’Europe juniors l’an passé, a ainsi renoncé à toute chance de qualification pour relever Axel Vang Christensen. Sans toutefois y parvenir puisque le Danois, qui fait partie des benjamins de la compétition du haut de ses 18 ans, n’a finalement pas pu repartir ni même se remettre d’aplomb.

Standing ovation

Après l’avoir aidé à se mettre à l’écart de la trajectoire empruntée par les athlètes, Nahuel Carabaña a alors repris sa route pour franchir la ligne d’arrivée avec plus d’une minute de retard sur le vainqueur de la série, l’Italien Osama Zoghlami. Mais l’Andorran n’a pas tout perdu puisque son esprit sportif a été vivement acclamé par le public de l’Olympiastadion.

Une scène qui rappelle forcément le final de la course masculine des Mondiaux de triathlon, en 2016. En tête à quelques mètres de la ligne d’arrivée, le Britannique Jonathan Brownlee avait soudainement été pris d’un violent malaise lié à de la déshydratation, se trouvant incapable de continuer à avancer.

C’est alors que son frère aîné, Alistair, l’avait rattrapé. Et au lieu d’aller viser le titre, celui-ci s’était arrêté pour prendre son frère par l’épaule et passer ensemble la ligne d’arrivée, derrière un autre concurrent vainqueur opportuniste de l’épreuve. Un final qui avait coûté la course, mais aussi le classement général de la Coupe du monde aux deux frères, mais dont les images avaient fait le tour du monde.

À voir également sur le HuffPost : Hugues-Fabrice Zango bat le record du monde du triple saut en salle

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi