Muntari quitte le terrain à cause de chants racistes

Sulley Muntari, le milieu ghanéen de Pescara, quitté le terrain lors du match contre Cagliari à cause de chants racistes à son encontre.

Une nouvelle histoire de racisme vient encore une fois ternir la réputation du championnat italien. Ce dimanche, lors du match opposant Cagliari à Pescara, les supporters de l'équipe ont entonné des chants racistes à l'encontre du joueur de couleur de la formation visiteuse, en l'occurrence Sulley Muntari. Ce dernier n'a pu faire abstraction de ses abus.

L'Europe s'éloigne pour Milan

Alors qu'il restait quelques minutes à jouer, l'international ghanéen a choisi de quitter l'aire du jeu et rentrer directement au vestiaire. Ne pouvant supporter ces moqueries, il a demandé à l'arbitre d'arrêter la rencontre. Ce dernier a refusé de s'exécuter, arguant que lui, de son côté, n'entendait rien du tout. Comble de paradoxe, Muntari s'est même fait avertir en sortant.

Cet épisode rappelle celui vécu par un autre joueur africain sur les pelouses transalpines. En 2005, l'Ivoirien Marc Zoro (ex-Messine) avait été hué par les supporters de l'Inter. Las, il avait été à deux doigts de quitter la pelouse avant de se faire dissuader par les joueurs de l'équipe lombarde. Le match avait été interrompu pendant quelques minutes avant de reprendre dans une atmosphère moins nauséabonde.  

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages