Coaching - Musculation : la méthode Centurion ou comment faire 100 répétitions en musculation

·1 min de lecture

Cette méthode qui consiste à faire 100 répétitions d'un même exercice vise à solliciter et fatiguer les muscles en profondeur. Vous connaissez ?

La méthode Centurion a été baptistée « entraînement par séries de 100 ». On comprend très facilement qu'elle consiste à répéter 100 fois le même mouvement de l'exercice choisi. Cela paraît simple quand on en parle mais dans les faits, cet entraînement est à la limite du masochisme de la résistance physique.

Et si habituellement, chaque mouvement de musculation s'établit sur une base de 10 à 12 répétitions, la méthode Centurion va, quant à elle, beaucoup plus loin. Elle vise à choquer les muscles en profondeur, c'est à dire que l'on inflige aux muscles une sensation qu'ils n'ont jamais eu l'habitude de connaître. L'entraînement est poussé à l'extrême et le corps subit un choc total !

Au poids de corps
Alors comment la pratiquer ? Il n'est évidemment pas question de se rajouter une charge supplémentaire. Laissez vos haltères et poids de côté, votre poids de corps suffira ! Généralement, les exercices sont très basiques : vous choisirez des pompes, des squats ou des dips entre deux bancs. Vous pourrez donc parfaitement le réaliser à la maison.

Contrairement à ce que son nom indique, la méthode Centurion n'exige pas d'enchaîner comme un fou les 100 répétitions. D'une part, parce que ce n'est pas donné à tout le monde, et d'autre part, il est plutôt conseillé de s'accorder quelques pauses de 10 à 15 secondes. Mais soyez-en sûrs, ce type d'entraînement va brusquer considérablement votre corps à un effort inhabituel. Vous aurez sans doute des courbatures très prononcées les jours qui suivent. La récupération et l'hydratation seront capitaux !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles