Musculation et performance : un mythe à dégonfler

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une époque pas si lointaine, on avait l'habitude de retrouver des joueurs un peu grassouillets et hors de forme lors de la reprise des entraînements, début juillet, après avoir enchaîné côtelettes au barbecue pour certains et mojitos pour d'autres, pendant un mois. Mais le football a changé. Cette année, on a eu droit aux transformations physiques de Pedri et Maxence Caqueret, revenus bien gonflés de leur coupure estivale, ou de Kylian Mbappé qui a lui un peu fondu. Dans l'imaginaire collectif, des enseignements sont vite tirés quant à ces évolutions, notamment au sujet de KM7, qui devrait être plus rapide, mais moins costaud dans les duels. "Ce n'est pas forcément vrai, balaie d'emblée Xavier Frezza, préparateur physique personnel de joueurs de haut niveau européen. Il n'y a qu'à regarder le physique des sprinteurs. Ils sont très costauds et ont des muscles rentables."

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles