"On n'a pas trouvé d'EPO à la Juve, mais une pharmacie bien fournie "

SO FOOT

Monsieur Guariniello, votre procès contre la Juve s'est terminé comment ? Car tout le monde prétend avoir gagné.

RG : L'avocat de la défense, je me le rappelle très bien, venait de Naples, il avait les cheveux longs... À la fin, il est venu me dire : " Alors, c'est égalité ? " " Quelle égalité ? On a gagné !!! ", ai-je répliqué indigné.


D'accord, mais à la fin, la prescription a balayé votre énorme travail d'enquête.

RG : Oui, mais ça, c'est un autre problème. C'est une chose d'être innocenté à la fin d'un procès, c'en est une autre de l'être grâce aux effets de la prescription. D'ailleurs, si vous lisez l'arrêt de la Cour de cassation, le juge qui l'a écrit a bien pris le temps d'entrer dans les détails. Ce collègue avait été juge aussi à l'époque du cas de dopage du gardien de la Roma, Peruzzi,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages