"On n'a jamais rien vu" : de nouvelles accusations de violences sexuelles ébranlent le milieu du judo

Emma Sarango
·1 min de lecture

Après le patinage artistique et l’équitation, le judo est à son tour au cœur de dénonciations de violences sexuelles. Aujourd’hui, le ministère des Sports a reçu 33 dénonciations.

Une jeune femme a déjà raconté au journal Le Parisien avoir été victime il y a 10 ans de viol de la part de son entraîneur. Des faits qui, selon les informations de franceinfo, se sont déroulés dans le Nord-Pas-de-Calais (où évoluent 28 300 des 515 000 licenciés français). L’enseignant a été depuis mis en examen pour quatre viols présumés sur mineurs, remontant tous à la même période. Son avocat, contacté par franceinfo, n’a pas souhaité s’exprimer sur le fond de l'affaire.

Mais dans cette même région Nord-Pas-de-Calais, un ancien cadre national (aux multiples casquettes : ancien président du comité Nord, ancien président de la ligue Nord-Pas-de-Calais et ancien membre du comité directeur de la fédération, quatre dojos portent son nom dans la région) est lui aussi accusé de violences sexuelles.

Des enquêtes sur sept victimes potentielles

Cet homme, d'une soixantaine d'années, l'une de ses élèves, Nathalie* le qualifie de "gourou". Humiliations, colères soudaines, SMS rageurs... Elle assure avoir subi plusieurs années de violence psychologique. Mais il y a pire, confie-t-elle : "J'ai eu des témoignages de filles qui se sont faites (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi