Nadal s'en sort en cinq sets contre Auger-Aliassime et retrouvera Djokovic en quarts de Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Rafael Nadal retrouvera Novak Djokovic en quarts de finale de Roland. (N.Luttiau /L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En difficulté contre Félix Auger-Aliassime, dimanche sur le court Philippe Chatrier, Rafael Nadal a eu besoin de cinq sets pour venir à bout du Canadien (3-6, 6-3, 6-2, 3-6, 6-3 en 4h20). L'Espagnol retrouvera mardi le numéro un mondial Novak Djokovic en quarts de finale de Roland-Garros.

La terre a tremblé, mais tremblé seulement. Elle ne s'est pas fêlée en deux malgré le match de titans, dimanche, sur le court Philippe-Chatrier. Parfois brillant, parfois inquiétant, l'Espagnol de 35 ans a eu besoin de 4h20 et de cinq sets pour se défaire de Félix Auger-Aliassime (3-6, 6-3, 6-2, 3-6, 6-3). D'abord en difficulté, plus rassurant dans les deuxième et troisième manches, le recordman de victoires en Grand Chelem (21) a replongé dans le quatrième.

lire aussi

Le film du match Nadal-Auger-Aliassime

Puis dans un sursaut, sur un Central tout acquis à sa cause, il a remis un petit coup d'accélération pour finalement breaker à 4-3 et s'imposer au terme d'un long marathon. Après ce combat monstrueux, le Majorquin retrouvera, mardi, le numéro un mondial Novak Djokovic, qui a facilement battu Diego Schwartzman (6-1, 6-3, 6-3) un peu plus tôt dans la journée.

Auger-Aliassime n'a jamais rien lâché

Des débuts de match un peu poussifs, Nadal en a déjà connu. Mais à ce point, c'est rare. Totalement déréglé en début de rencontre où il s'est retrouvé en délicatesse dans tous les domaines, l'Espagnol s'est mis à commettre des fautes inhabituelles (onze en cinq jeux). Lent, sans longueur de balle et avec une première balle (50 % de premières, 54 % de points gagnés sur sa première balle), le vainqueur de 13 Roland-Garros a accumulé le déchet dans son jeu.

Son revers, défaillant dans un premier temps, et son coup droit, un peu trop court sur plusieurs séquences, ne lui ont pas permis de relever la tête. Une aubaine pour Auger-Aliassime, qui s'est beaucoup décalé sur son coup droit pour transpercer les défenses de Nadal.

La perte du premier set (ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2018 et un quart de finale contre Diego Schwartzman) en 57 minutes a eu le mérite de réveiller Nadal dans les deuxième et troisième manches. Remis à l'endroit, plus efficace au service et en retrouvant de la longueur, l'Espagnol a été en mesure de réagir. Et le Canadien, qui n'a jamais rien lâché, s'est battu sur chaque point en tentant de varier pour faire vaciller le monument espagnol.

lire aussi

Le tableau hommes

La troisième fois en cent douze matches que Nadal est poussé au cinquième set à Roland

Avec le gain du deuxième (6-3 en 52 minutes) et du troisième set (6-2 en 43 minutes), on pensait Nadal en route pour la victoire, mais le Majorquin est retombé dans ses travers du début de match. C'est aussi à ce moment qu'Auger-Aliassime a choisi de s'engouffrer dans la brèche. En enchaînant les services surpuissants, les coups gagnants et des amorties fantastiques, le Canadien a fait douter Nadal, grimaçant, s'agaçant parfois après des points perdus.

Pour la troisième fois en cent douze matches à Roland-Garros, l'Espagnol disputait un cinquième set. Alors qu'il semblait prendre le mauvais chemin, il s'est remis d'aplomb, bien aidé par un central qui sera passé par toutes les émotions dimanche. Pendant que « FAA » le faisait cavaler et mettait l'accent sur son jeu offensif, Nadal a tenu bon, sortant quelques passings laser dont il a le secret. En breakant à 4-3, au meilleur des moments, le Majorquin s'est ensuite occupé du reste dans une ambiance de feu.

Avec sa grinta et sa justesse, il s'est offert un dernier point titanesque pour contrer son adversaire et mettre fin à ce marathon. La journée de lundi, il devrait la passer au repos car mardi, un autre géant l'attend en quarts : Novak Djokovic. Ce sera le 59e affrontement entre ces deux monstres du jeu et on a hâte d'y être.

lire aussi

Toute l'actu de Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles