Nakagami a compris une astuce de Márquez et Crutchlow

Léna Buffa
motorsport.com

pilotent la Honda, une astuce qui lui a permis de se montrer plus rapide à Brno, et surtout au Red Bull Ring. "Ce n'est pas un secret : sur la dernière manche à Brno, en course, puis en tests le lundi, j'ai trouvé quelque chose, un truc pour être plus rapide. C'est ce que j'ai compris de Marc et Cal, de la manière dont ils vont vite avec la Honda", expliquait-il en marge du Grand Prix d'Autriche.

Difficile toutefois pour lui d'en dire beaucoup plus sur cette manière de faire qui lui est nouvelle. "Ce n'est pas tant sur les changements de réglages que dans le style de pilotage. C'est ça que j'ai découvert. Ça a l'air bien et maintenant je suis constant en sorties de virages. Ça ne fait peut-être qu'une différence infime, d'un dixième, mais ça produit un bon résultat. C'est difficile à expliquer, comme ressenti", soulignait-il. "C'est une astuce ; c'est dur à dire. Il faut ressentir l'angle avec lequel l'on sent le grip avec le pneu Michelin et chaque virage est différent, c'est très sensible. Je me sens bien. J'ai essayé et j'ai été en mesure de ressentir cela, c'est positif."

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Quartararo a "préféré laisser" Márquez et Dovizioso et gérer ses pneus

Le pilote japonais a expliqué avoir mis à profit cet enseignement durant la course autrichienne, "pas à tous les tours, mais à certains endroits". Une forte dégradation de ses pneus l'a cependant empêché de se sentir parfaitement à l'aise. "Le début a été bon, mais pendant la course ça a été un petit peu difficile. À chaque tour, la condition des pneus se dégradait et cela changeait un peu mes sensations, alors je n'ai pas pu le faire tout le temps. Mais dans certains tours et certains virages, j'ai ressenti que cette manière de faire était plus positive que sur la dernière course à Brno. Je veux continuer à améliorer cela, c'est mon principal objectif."

Un mauvais choix de pneus pour la course

Classé dans le top 10 lors de chacune des trois premières séances du week-end, avec notamment un beau troisième temps en EL2, Nakagami a également brillé pendant les qualifications du GP d'Autriche, où il a décroché sa meilleure place sur la grille de départ depuis qu'il a rejoint le MotoGP l'an dernier, avec le sixième temps. Rapidement, il s'est retrouvé en bagarre contre Bagnaia et Oliveira, avant cependant d'être rattrapé par Petrucci et Morbidelli durant la seconde moitié de la course, et de glisser à la 11e place.

"Je suis déçu d'être en dehors du top 10", admettait-il, regrettant son choix de gommes, celui-ci n'ayant pas apporté le même ressenti que pendant les essais libres. "Dès le début j'ai eu beaucoup de mal avec l'avant, particulièrement avec le grip sur l'angle. C'était mon choix de courir avec le pneu dur à l'avant et le tendre à l'arrière. Pendant le week-end, cette association a vraiment bien fonctionné, mais en course il faisait un peu plus frais et il avait plu, les conditions avaient donc un peu changées par rapport aux essais libres et cela m'a provoqué des sensations négatives. Mon feeling sur l'avant, en particulier, était vraiment mauvais. Quand je freinais en étant droit j'étais vraiment compétitif, mais c'est quand je tournais que j'étais vraiment en difficulté pour trouver du grip, alors mes temps étaient un peu plus lents que ce à quoi je m'attendis."

"Jusqu'à la mi-course j'ai essayé de me maintenir en huitième position, mais c'était très dur parce qu'Oliveira et Petrucci revenaient et au final je n'ai pas pu garder ma place. Mon pneu arrière s'est dégradé et le pneu avant aussi se dégradait beaucoup, et je n'ai pas pu maintenir mes temps", poursuivait-il. "Bien sûr, je suis déçu, surtout de la deuxième partie de la course alors qu'on n'a pas été très en difficulté sur cette phase pendant la saison. Cette fois on n'a pas réussi à maintenir le rythme alors il faut qu'on comprenne pourquoi. Une erreur qu'on a clairement faite a été d'utiliser le pneu avant dur, mais c'était ma décision en tout cas."

Lire aussi :

Honda compte sur un Lorenzo en forme et motivé à Silverstone

Takaaki Nakagami gagne néanmoins une position au championnat, en passant au dixième rang au détriment de Pol Espargaró, contraint à l'abandon. Il revient à 16 points de Cal Crutchlow, qui le devance d'une place, et se tourne à présent vers Silverstone avec de gros espoirs. "Je pense que cette pire [le Red Bull Ring] est la pire pour moi, parce que ce n'est pas mon style de pilotage, le stop-and-go. J'aime des circuits comme Phillip Island ou Silverstone, plus rapides."

"Ces deux courses consécutives, à Brno et ici, ont été positives pour moi, et j'ai hâte de disputer la prochaine course à Silverstone parce que j'aime beaucoup le tracé. L'année dernière, on n'a pas pu courir, alors j'espère qu'il ne pleuvra pas et je pense qu'on peut vraiment progresser. Sur ces deux courses j'ai beaucoup appris de mon coéquipier, Cal, et de Marc quant à la manière d'être plus rapide. Ce week-end, on a beaucoup progressé, alors je veux continuer à m'améliorer de cette façon, être plus régulièrement dans le top 10 et peut-être qu'on pourra à nouveau terminer dans le top 5 ou 6 à Silverstone."

Avec Guillaume Navarro

À lire aussi