Nancy : Un homme suspecté d'avoir piqué deux personnes avec une seringue pendant la Fête de la musique interpellé

Clément Follain / 20 Minutes

ENQUETE - Un homme de 35 ans, suspecté d’avoir piqué avec une seringue au moins deux personnes lors de la fête de la musique à Nancy, a été placé en garde à vue

Les faits se sont produits mardi soir lors de la fête de la musique à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Un homme âgé de 35 ans a été placé en garde à vue mercredi vers 1 heure du matin du matin, suspecté d’avoir piqué « au moins deux personnes » avec des seringues, a indiqué le parquet de la ville.

Le suspect a été interpellé par la police qui a trouvé deux seringues dans son sac à dos, a précisé le procureur de la République, François Pérain.

Elle filme l’agresseur

Plus tôt dans la soirée, une des victimes était allée voir des policiers en patrouille, peu après minuit, indiquant avoir été piqué par un individu dont elle a pu donner la description et en précisant « l’avoir filmé » , a ajouté le magistrat. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime a raconté qu’un homme « s’était jeté une première fois sur elle, puis s’était excusé avançant une maladresse ». Quelques secondes après, elle ressentait « une piqûre au niveau du trapèze droit ». Voyant l’homme s’éloigner, elle l’a suivi et filmé avant d’aller voir la police.

« Le film représentait bien la personne interpellée », a souligné le parquet. Au même moment, une autre victime a alerté une autre patrouille de police pour dénoncer des faits similaires, donnant « une descrip(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Strasbourg : Une Fête de la musique sans chichis
Strasbourg : Les balayeurs vont se mettent en grève pour une prime de 40 euros
Strasbourg : Piétons, voitures, vélos... De grands changements sont annoncés dans la ville

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles