Nantes-ASSE 2-3, l'effet Puel se pousuit à Saint-Etienne

Belle et séduisante affiche pour le compte de la 13e journée de Ligue 1 entre l'ASSE et le FC Nantes qui a tourné à l'avantage des Foréziens (2-3).
Belle et séduisante affiche pour le compte de la 13e journée de Ligue 1 entre l'ASSE et le FC Nantes qui a tourné à l'avantage des Foréziens (2-3).

Les nombreux spectateurs de la Beaujoire ont vu un match très plaisant ce dimanche soir. Face à une équipe de l'ASSE bâtie sur un socle solide de trois défenseurs centraux avec deux pistons sur les flancs avec Trauco et surtout Honorat, le FC Nantes a eu du mal tactiquement.

PSG - Son avenir, Mbappé, Neymar... Les confidences de Marco Verratti

Rapide en attaque, précis sur ses centres, intraitable en défense le tout, pour sa première titularisation dans un match où les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Tout avait mal commencé pour les Verts avec Ludovic Blas qui a ouvert le score pour les locaux de fort belle manière en reprenant un centre en retrait de Benavente qu'il avait lui-même lancé côté droit. 8 minutes plus tard, les Foréziens égalisent grâce à leur latéral péruvien Miguel Trauco, ce dernier arrive lancé côté gauche et reprend un centre parfait de son pendant à droite Honorat pour le 1-0.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Une perte de balle de Kolodziejczak permet à Blas de lancer Louza qui, comme Trauco, marque son premier but en Ligue 1. Mais Sainté recollera de nouveau grâce à Trauco qui offre une superbe passe décisive sur un beau centre à Bouanga, lequel marque d'un coup de crâne bien assuré.

C'est d'ailleurs Bouanga qui donnera l'avantage aux stéphanois sur un superbe service de Boudebouz en profondeur. L'ASSE choisit ensuite de subir et d'essayer de profiter des contres, ce qui donne lieu à beaucoup de situations dangeureuses sur la cage de Ruffier, qui se montrera au demeurant irréprochable. 2-3, le score final, l'ASSE de Claude Puel l'emporte au terme d'un match très plaisant entre deux formations très joueuses.

 

 

À lire aussi