Nantes chute contre Rennes avant le Trophée des champions

Antoine Kombouaré n'est pas inquiet avant le Trophée des champions. (B.Le Bars/L'Equipe)

Juste avant de s'envoler pour Tel Aviv pour y affronter le PSG dans le Trophée des champions (dimanche, 20 heures), Nantes s'est incliné contre Rennes à Saint-Nazaire (1-0). Une deuxième défaite en préparation qui n'inquiète pas plus que ça Antoine Kombouaré.

Les quelque 4 000 spectateurs présents de Saint-Nazaire ont eu droit à une belle affiche de gala entre deux clubs qui disputeront la Ligue Europa, mercredi. Ils ont vu Rennes s'imposer devant Nantes, sur un but de Serhou Guirassy, à peine entré en jeu. L'attaquant a trompé Alban Lafont d'une tête puissante à la suite d'un coup franc de Majer (49e).

lire aussi

Tous les matches amicaux des clubs de Ligue 1

Antoine Kombouaré avait pourtant aligné sa meilleure équipe dès le coup d'envoi dans un 5-3-2 qui a souvent basculé en 5-2-1-2 avec Ludovic Blas derrière les deux attaquants, Even Guessand et Moses Simon. Recrue phare du mercato nantais, Moussa Sissoko a tenu le milieu de terrain des Canaris.

Côté rennais, Bruno Genesio avait décidé d'aligner une équipe de départ hybride entre jeunes (Françoise, les frères Doué, Abline) et joueurs plus expérimentés (Bourigeaud, Majer, Santamaria) en première période. Alemdar a été titularisé plutôt que Steve Mandanda, préservé pour jouer, samedi, un match de gala au Roazhon Park face à Aston Villa.

70 minutes pour le onze type nantais

Le portier turc a fait passer des frissons dans le dos de ses partenaires en première période avec deux erreurs de jugement qui n'ont finalement pas porté préjudice (13e et 20e). Il s'est bien rattrapé par la suite en s'interposant devant Guessand bien servi par Blas (42e).

Dès la pause, Bruno Genesio a procédé à cinq changements puis cinq autres dix minutes plus tard, bouleversant totalement son équipe. Antoine Kombouaré voulait, lui, donner au moins soixante-dix minutes à la formation qu'il devrait aligner face au PSG pour le Trophée des champions, dimanche (20 heures) à Tel Aviv. Il a donc fait dix changements à la 72e minute pour rebattre toutes ses cartes avec notamment l'entrée en jeu de l'international égyptien Mostafa Mohamed. La dernière recrue nantaise venue de Galatasaray ne s'est guère mise en évidence par la suite.

Avant de rejoindre Israël, vendredi, Antoine Kombouaré ne s'est dit pas inquiet du match de son équipe, seulement de la blessure à la cheville de Sébastien Corchia. « J'ai un groupe qui se découvre encore, insiste le coach des Canaris. Il y aura un trophée en jeu face à Paris avec un enjeu particulier mais ça reste pour moi notre cinquième match de préparation. On est encore dans une phase de travail où on cherche à créer des automatismes. Je ne suis pas inquiet. Il y a un potentiel dans ce groupe avec des garçons généreux et des individualités. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles