Nantes-Domenech : dry january

SO FOOT
·1 min de lecture

Lors de son intronisation le jour de la Saint-Sylvestre, c'est de "plaisir" - ou plutôt de la redécouverte d'un plaisir - dont Raymond Domenech avait parlé. Une denrée qui se fait très rare, ces dernières années, dans le club où il mettait les pieds dix ans et demi après sa dernière expérience sur un banc. Peut-être naïvement ne savait-il simplement pas dans quoi il s'embarquait, ou peut-être préférait-il ne pas y penser, lui qui avait décidé sur un coup de tête qu'il était temps de relancer la machine l'année de ses 69 ans. Mais de plaisir, il n'en a que très peu été question pendant ses six semaines sur la banquette du FC Nantes, et l'ancien sélectionneur sera passé en coup de vent sur les bords de Loire sans même avoir donné l'impression d'être pleinement installé : on a déjà tout lu, vu et entendu sur Waldemar Kita, mais il faut dire qu'il réalise encore un exercice 2020-2021 de haut standing.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com