Nantes : le flou du spectacle

C'était inespéré, mais les supporters du FC Nantes arrivés au nouveau millénaire ont enfin eu droit à leur shoot de dopamine. Une nouvelle génération de fans perdue entre ce nom prestigieux et ce patrimoine immense, cet héritage trop lourd à porter et dont elle n'a rien vécu, ce club qu'elle n'a jamais connu autrement qu'otage du clan Kita, et cet amour des Canaris qu'elle a tant bien que mal créé au milieu de la tempête. Pour la génération des années 2010, il y avait eu la bande à Djordjevic, Deaux, Veretout et Cissokho, la conquête de Caen, la remontée dans l'élite après quatre ans au bagne et l'effusion qui avait suivi, en 2013 ; il y aura désormais la classe…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles