Nantes: Kita allume Maracineanu

RMC Sport

Nantes ne devrait pas faire partie des clubs à déposer un recours après l'arrêt de la Ligue 1. Mais Waldemar Kita n'est pas du tout satisfait des conditions de cette décision. Il voulait reprendre et dénonce une décision hâtive et "prise à la légère", dans une interview à L'Equipe. Le président du FCN s'est aussi emporté contre Roxana Maracineanu, ministre des Sports, après ses propos invitant les clubs à être "plus prévoyants à l'avenir". 

"On n’avait pas prévu qu’on nous laisse dans la m…"

"Donner des leçons, ça va, s'emporte le dirigeant. Il y a des gens à la tête d’entreprises depuis quarante ans, comme moi, donc excusez-moi, cette leçon, elle est facile. Je ne fais pas de politique, mais qu’on arrête de vouloir nous apprendre comment gérer des sociétés. On peut aussi se demander pourquoi il n’y avait pas assez de masques. Donc chacun son truc, chacun est jugé après. Prévoir, oui, mais on n’avait pas prévu qu’on nous laisse dans la m…"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Il explique désormais la marche à suivre pour éviter le naufrage économique, comme la possibilité de recourir à un prêt. "On a travaillé pendant deux mois, quatre à cinq heures par jour en téléconférence de dix à trente personnes, tous les deux-trois jours, c’est super fatigant et nous, on est perdants, poursuit-il. Il faut avoir le courage de le dire, ce n’est pas une bonne décision qui a été prise, elle est très dure pour les clubs et, chez moi, pas un joueur...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi