Nantes: René Girard règle ses comptes avec Franck Kita, "un menteur" et "un petit enfant gâté"

Très discret depuis son départ du FC Nantes au mois de décembre, René Girard est sorti de son silence ce dimanche pour allumer Franck Kita, directeur général délégué des Canaris et fils du président Waldemar.

« Je me suis trompé en allant à Nantes, OK, c’est un gros couac. » Ce dimanche, dans un entretien accordé à L’Equipe, René Girard, 63 ans mardi, reconnaît qu’il a n’a pas fait le bon choix en signant au FCN l’an passé. Parti de son poste d’entraîneur début décembre alors que les Nantais pointaient à la 19e place de Ligue 1, le technicien remplacé par Sergio Conceiçao n’en veut pas à son président Waldemar Kita (« je discutais sans problème ») mais plutôt à son fils, Franck.

>> L'actu du FC Nantes

"Veretout, je le voulais"

René Girard qualifie le directeur général délégué du club nantais de « menteur » lorsqu’on rapporte des propos selon lesquels il ne voulait travailler qu’avec les mêmes agents et qu’il voulait des recrues étrangères. Et Girard de citer l’exemple Jordan Veretout. « Je le voulais, j’avais discuté avec lui et il voulait revenir en prêt. On me dit que ça coûte un million d’euros. Il est finalement allé à Saint-Etienne pour 500 000 euros. Je n’étais pas dans le financier, il pouvait me raconter ce qu’il voulait. »

"Lui, il a l'âge que je le mouche" 

Dans cet entretien, René Girard se défend de travailler avec les mêmes agents (« Moi je n’ai jamais croqué ») et critique la politique de recrutement menée par Franck Kita, un homme qu’il ne tient pas dans son coeur. « Si je commence à regarder le recrutement à Nantes...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages