Nantes-Toulouse: "Mr Moutoussamy, c’est moi qui parle!", ce que l’arbitre, Benoît Millot, a dit aux joueurs pendant la finale

Après plus de 220 matchs en Ligue 1, Benoît Millot a arbitré sa première finale de Coupe de France samedi soir au Stade de France. Pour l’événement, l’arbitre de 40 ans était équipé d’un micro. Dans une finale à sens unique où Toulouse a écrasé le FC Nantes 5-1, il a plutôt bien maîtrisé les débats. En première période, il aurait pu sortir un carton rouge sur Nicolas Pallois auteur d’un tacle très dangereux sur Zakaria Aboukhlal. "Pour moi c’est un tacle irrégulier, c’est ce que je vois", lance-t-il a ses assistants pour justifier le carton jaune adressé au défenseur nantais, sur des images diffusées par France Télévisions.

"Pour le coup vous êtes sorti un peu fort aussi"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

A la pause, Benoît Millot n’a averti que trois joueurs, dont Rémy Descamps, le gardien remplaçant du FCN, pour protestations sur le bord du terrain. "Pour le coup vous êtes sorti un peu fort aussi. Allez au vestiaire, il n’y a pas de mal…", glisse-t-il à la doublure d’Alban Lafont en rentrant dans le tunnel. A cet instant, si le score est déjà très nettement à l’avantage des Violets (4-0) et la finale quasiment déjà jouée, Benoît Millot tient à mettre en garde ses assistants dans le vestiaire : "OK, le score a pris de l’ampleur. Il n’empêche, pour nous, toujours autant de collaboration, toujours autant de communication. D’accord ? On peut avoir des réactions de joueurs parce que dans leur tête, c'est déjà perdu, des frustrations. Il faut qu’on soit prêt à ça."

"Je sais ce que j’ai à faire, OK ?"

En deuxième période, il hausse le ton, parfois en anglais comme face au Néerlandais Thijs Dallinga ("Reprenez votre position, allez-vous en, je sais ce que j’ai à faire, OK ? S’il vous plaît!") ou face au Nantais Samuel Moutoussamy : "Mr Moutoussamy, c’est moi qui parle ! Vous êtes en train de créer un évènement et on ne peut pas jouer. Et le fautif, c’est vous !" Un rappel à l'ordre ferme mais pas de carton, ni de polémique. Finamement, comme le TFC, Benoit Millot a lui aussi réussi sa finale.

Article original publié sur RMC Sport