Naples-Juventus, (Speaker) : "Un accueil très spécial pour Higuain"

Gonzalo Higuain va effectuer son retour au San Paolo. Daniele Bellini, speaker de Naples, a avoué que le retour de l'Argentin sera particulier.

Dimanche soir, Naples accueille la Juventus dans un choc au sommet de la Serie A. Mais au-delà de l'enjeu sportif de cette rencontre, c'est surtout l'occasion pour Gonzalo Higuain de retrouver le San Paolo, un stade qu'il a fait chavirer à de nombreuses reprises. En rejoignant la Juventus l'été dernier, l'international argentin a "trahi" les supporters des Partenopei et risque de recevoir un accueil très hostile comme l'a avoué Daniele Bellini, célèbre speaker de Naples, réputé pour hurler à chaque but et qui avait pour habitude de répéter neuf fois le nom de Gonzalo Higuain lorsque ce dernier faisait trembler les filets.

"Je ne sais pas à quoi m'attendre mais je sais que c'est une partie à part et que l'accueil qu’il recevra sera très spécial. Quand un joueur offre à Naples de grandes émotions, comme l'a fait Gonzalo Higuain, puis s'en va de la façon dont lui s'en est allé, c'est forcément difficile. Il y a de la déception et de l'incompréhension. Je vais essayer d'être très professionnel mais c'est sûr que mon cœur va souffrir un peu. Le revoir sera étrange. Il y a un an il était là et il combattait avec nous. Malheureusement, il est parti et tout a changé. C'est quelqu'un qui a pris ma fille dans ses bras, on l'a tous aimé", a admis Daniele Bellini, speaker de Naples, à l'AFP.

Le célèbre speaker de Naples n'a pas compris le choix de carrière de l'international argentin : "Ce choix, on ne l'a pas compris et on ne l'a pas digéré. Moi, je l'ai mal vécu. Je ne l'ai pas vu depuis son départ. On s'est envoyé quelques messages. Ça sera comme tomber par hasard sur un ancien amour, qui t'a trahi et qui est parti avec un autre, ton pire ennemi en plus. S'il marque, il n'a pas à faire semblant. Sa nouvelle équipe c'est celle-là, donc si il marque il devra fêter son but. Il fera ce qu'il veut, moi je ferai mon travail. Mais je pense que ça n'arrivera pas".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages