Naples, De Laurentiis allume encore Gonzalo Higuain

Les passes d'armes entre le président de Naples et son ancien joueur, désormais à la Juve, n'en finissent plus de rythmer l'actualité du foot italien.

Les histoires d'amour et d'amitié finissent parfois très mal. Depuis le transfert de Gonzalo Higuain de Naples à la Juventus l'été dernier, les relations entre le joueur et son ancien président, Aurelio De Laurentiis, sont d'une froideur sans égal.

Ajax, PSG, Bayern et les équipes-type composées de joueurs issus des centres de formation

Tandis que le boss napolitain avance que c'est le joueur qui a demandé à partir, profitant de sa clause libératoire de 94 millions d'euros, l'attaquant argentin explique lui que c'est son président qui l'a forcé à partir devant l'offre mirobolante de la Juventus. Dès lors, les deux n'ont cessé de s'invectiver par voie de presse.

De Laurentiis en a remis une couche ces dernières heures. Interrogé sur l'actualité de son club, et relancé sur le départ de Gonzalo Higuain, il n'a pas mâché ses mots : "Il peut me montrer du doigt (Higuain avait fait ce geste lors du dernier Naples-Juve, pour indiquer que le seul fautif dans le transfert et dans le contexte tendu était son président, ndlr), mais les tifosi ne sont pas idiots : ils ont compris. Une personne bien élevée ne trahit pas l'équipe qui lui a permis d'atteindre un certain niveau pour aller jouer chez l'ennemi historique. Dans ce cas, ce n'est pas la faute du président ou du frère, c'est une question de culture, et la sienne est minuscule."

Reste à voir si Higuain répliquera à son ancien président dans les prochains jours...


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages