Naples: De Laurentiis passe à l'attaque contre ses joueurs frondeurs

Aussi fantasque que passionné, Aurelio de Laurentiis entend bien remporter le conflit qui l’oppose à certains joueurs de son propre effectif à Naples depuis quelques semaines. Et ce lundi, cette lutte interne a franchi un nouveau cap avec le déclenchement des sanctions.

Selon la Gazzetta dello Sport, le président napolitain aurait autorisé l’envoi de courriers recommandés afin de lancer la procédure d’arbitrage. Le dirigeant de Naples espère être indemnisé après la grève de certains cadres de l’équipe, cette sanction financière pourrait atteindre jusqu’à 25 % du salaire mensuel brut. 

200.000 euros d’amende pour Allan?

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Présenté comme l’un des leaders de cette fronde de l’effectif de Carlo Ancelotti, le milieu Allan pourrait lui voir ses émoluments ponctionnés à hauteur de 50%, soit à près de 200.000 euros. Aurelio de Laurentiis lui reproche notamment une violente altercation avec son fils, Edo, vice-président du club après le nul concédé contre Salzbourg (1-1) en Ligue des champions début novembre.

Outre le milieu de 28 ans, qui intéresserait toujours le PSG, Aurelio de Laurentiis envisagerait de faciliter le départ de certains frondeurs dès le mercato hivernal. En fin de contrat en juin prochain, Dries Mertens pourrait ainsi s’envoler dès le mois de janvier vers l’Inter Milan. C'est dans un contexte si tendu que Naples tentera de se qualifier pour les huitièmes de finale de Ligue des champions mercredi soir à...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi