Naples s'impose face à l'AC Milan et rejoint l'Atalanta en tête de la Serie A

La joie des joueurs de Naples après le but de la victoire inscrit par Giovanni Simeone. (Daniele Mascolo/Reuters)

Dominé une grande partie du match, Naples est parvenu à s'imposer sur la pelouse de l'AC Milan ce dimanche soir (2-1), en clôture de la 7e journée de Serie A. Une victoire qui lui permet de rester en tête du Championnat, à égalité avec l'Atalanta.

Dans le choc de la 7e journée de Serie A ce dimanche soir, Naples est parvenu à s'imposer sur la pelouse de l'AC Milan (2-1). Dominateurs en première période, les Milanais ont bien cru ouvrir le score à la 13e minute mais la frappe d'Olivier Giroud a été déviée sur la barre par Alex Meret. Le gardien napolitain a également dû rester vigilant sur une tentative de la tête de Rade Krunic sur corner (28e), tout comme son homologue français Mike Maignan sur une tête de Matteo Politano (36e).

lire aussi

Le film du match

Au retour des vestiaires, il n'a suffi que d'une situation à l'ailier napolitain Khvicha Kvaratskhelia pour provoquer un penalty. Tout juste entré en jeu, l'ancien Barcelonais Sergino Dest a touché le pied du Géorgien dans la surface de réparation et l'a déséquilibré. Alors qu'il n'avait dans un premier temps rien signalé, l'arbitre de la rencontre a été appelé par le VAR et a finalement désigné le point de penalty. Politano s'est alors chargé de le transformer en tirant sous le ventre d'un Maignan malchanceux, pour permettre à son équipe d'ouvrir le score (55e).

Les Français ont porté le Milan

D'abord contré par Giovanni Di Lorenzo sur une reprise de la tête (57e), Theo Hernandez a ensuite multiplié les débordements sur son côté gauche. L'un d'eux lui a notamment permis de servir en retrait Giroud, qui a trompé Meret d'un plat du pied gauche pour égaliser (69e). L'attaquant français, qui va retrouver l'équipe de France dès lundi, a ensuite vu une nouvelle tentative du pied gauche passer assez nettement au-dessus (75e), avant de sortir quelques minutes après avoir reçu une béquille.

C'est le moment qu'a choisi le Napoli pour placer une nouvelle accélération. Giovanni Simeone a profité de la supériorité numérique temporaire de son équipe pour croiser parfaitement sa tête sur un magnifique centre de Mario Rui côté gauche (78e). Une minute plus tard, Alessio Zerbin a tenté d'alourdir encore le score mais sa frappe est passée au-dessus du but de Maignan.

Loin de s'avouer vaincu, le Milan est reparti de l'avant dans le sillage de ses Français. Sur une énième montée dans son couloir gauche, Hernandez a trouvé Giroud dans l'axe qui a talonné pour Pierre Kalulu. Le jeune défenseur tricolore n'a finalement trouvé que la barre de Meret à quelques minutes de la fin du match (86e). Après une dernière tête de Brahim Diaz mal ajustée (90+6e), le club lombard a dû s'avouer vaincu, laissant son adversaire du soir prendre trois points d'avance au classement et revenir à hauteur de l'Atalanta au sommet de la Serie A.

lire aussi

Calendrier et résultats de la Serie A