Narbonne provisoirement rétrogradé en Elite

L'Arena de Narbonne, dont le club de volley change de statut. (E. Garnier/L'Équipe)

Narbonne s'est vu retirer son agrément pour jouer en Ligue A et a été rétrogradé en Elite - troisième niveau - par la commission d'aide et de contrôle des clubs professionnels de la Ligue nationale, en attendant de présenter ses comptes définitifs.

La Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion (DNACG) de la Ligue nationale de volley, par le biais de sa Commission d'Aide et de Contrôle des Clubs Professionnels (CACCP) a décidé vendredi de retirer l'agrément au Narbonne volley pour évoluer en Ligue A la saison prochaine. Le demi-finaliste du Championnat de France et champion d'Europe (C3) est rétrogradé au niveau Elite (3e niveau), en attendant la Commission d'appel (régie par la Fédération).

lire aussi

Toute l'actualité du volley

Une décision qui n'a pas surpris le club audois et, semble-t-il, provisoire. « On a présenté les comptes de l'association alors que ce n'est pas cette entité qui fera la saison prochaine car on passe en société, explique Jérémie Ribourel, le président du Narbonne volley. C'est un gros boulot, nous n'étions pas prêts. »

Le passage en société, demandé par la LNV, permettra au club de posséder des capitaux propres, alors que les comptes de l'association présentent un déficit. « On sera prêts fin juillet quand on passera en appel, on présentera la nouvelle structure et la pérennité de l'association », assure le président.

Encadrement de masse salariale pour neuf clubs

La CACCP a d'autre part pris des mesures concernant trois autres clubs de Ligue A masculine, et six de Ligue A féminine. Nantes-Rezé, Poitiers et Nice se sont vu imposer un encadrement de leur masse salariale, Nice étant en outre interdit partiellement de recrutement.

En LAF, le RC Cannes, Marcq-en-Baroeul, Nantes, Paris-Saint-Cloud, Vandoeuvre-Nancy et Pays d'Aix-Venelles voient également leur masse salariale encadrée, Venelles et Nantes écopant d'une interdiction partielle de recrutement. En Ligue B, l'AS Cannes, tout juste rétrogradé, Avignon, Mende, Rennes et Saint-Quentin ont reçu les mêmes sanctions. Tous les clubs visés peuvent faire appel.

Enfin, Levallois et Saint-Nazaire ont obtenu leur agrément pour évoluer en Ligue A féminine et masculine la saison prochaine.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles