Nasser al-Khelaïfi et Jérôme Valcke : vus, mais pas pris...

SO FOOT
·1 min de lecture

Le président du PSG n'a même pas eu à se déplacer, dispensé de se présenter en raison de la Covid-19. Le tribunal pénal fédéral (TPF) helvétique de Bellinzone l'a donc acquitté (28 mois étaient requis contre lui par le ministère) en son absence le 30 octobre dernier, dans le cadre de la procédure ouverte au sujet de l'attribution des droits télévisés des Coupes du monde de football 2026 et 2030. Pendant ce temps, son co-accusé, Jérôme Valcke, au titre de ses anciennes responsabilités à la FIFA, n'écopait que d'un petit sursis pour une charge annexe. Des centaines de millions d'euros en jeu, des soupçons d'entente illicite, de corruption passive, et finalement, la VAR du droit helvétique n'a pas réussi à déterminer l'intentionnalité de la faute.

Valcke dans les bras de " Bianca "


Cette péripétie juridique illustre bien ce qu'incarne désormais le football " d'en… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com