Natation - ChF (gb) - Fantine Lesaffre et Cyrielle Duhamel en quête de minima à Chartres

·2 min de lecture

La première matinée des Championnats de France de natation, à Chartres, a permis ce mardi à dix-huit nageurs de continuer à espérer une qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo. Les minima des finales seront plus relevés dans la soirée. Les Championnats de France de natation ont débuté à Chartres ce mardi matin. Ils constituent la dernière possibilité pour les nageurs de se qualifier aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). Pour décrocher son billet, un nageur doit réaliser un temps de passage en série (standard B), un autre en finale (standard A). Seuls deux nageurs peuvent se qualifier par discipline. Ce matin, ils sont 18 nageurs à avoir réalisé les standards B. lire aussi Tous les résultats Sur 400 m 4 nages, Léon Marchand (4'20"70) et Émilien Mattenet (4'19"08) l'ont fait. Sur 100 m papillon, Béryl Gastaldello (59''46) et Charlotte Bonnet (59''64) également. La première, qui s'entraîne aux États-Unis, n'était pas revenue dans l'Hexagone depuis les Championnats de France de Saint-Raphaël en décembre et n'est pas encore qualifiée à Tokyo. Wattel sans pression Marie Wattel, championne d'Europe du 100 m papillon à Budapest et déjà qualifiée aux Jeux sur la distance, a réalisé 57''88. « Je voulais faire 57''8 donc c'est parfait. Je suis un peu déçue du premier 50, je voulais partir plus vite, a expliqué la nageuse qui s'entraîne à Loughborough en Angleterre. Aux Euros, j'étais relâchée, posée et j'ai envie de sortir un peu de ça. J'attends de voir ce (mardi) soir mais c'est vraiment top, depuis le début de la saison, je n'ai vu qu'une fois 58'' s'afficher en pleine période de travail. En finale je vais avoir envie de gagner mais je n'ai aucune pression. » Sur 400 m, Joris Bouchaut (3'50"84), Tommy-Lee Camblong (3'51"59), Marc-Antoine Olivier (3'51"54), Logan Fontaine (3'53''16) et Nicolas d'Oriano (3'51"42) ont réalisé les standards B en série. Ils devront nager en dessous de 3'46"78 en finale ce mardi soir. Fantine Lesaffre « J'ai envie de m'amuser pendant ces Championnats et retrouver le plaisir que j'avais il y a quelque temps. Pas de prise de tête. » Fantine Lesaffre et Cyrielle Duhamel visent toutes deux la qualification olympique sur 200 m 4 nages. La première a nagé en 2'13"80 et la seconde en 2'13"85. « Le temps est correct, dans l'eau je suis bien, je suis posée, a déclaré la nageuse d'Antibes, championne d'Europe du 400 m 4 nages en 2018. Je me suis beaucoup pris la tête ces derniers mois, je n'ai plus envie de le faire aujourd'hui. J'ai envie de m'amuser pendant ces Championnats et retrouver le plaisir que j'avais il y a quelque temps. Pas de prise de tête. » En finale, le chrono demandé est de 2'12"56. Duhamel l'a réalisé deux fois aux Championnats d'Europe à Budapest. « J'ai vraiment géré ma course de bout en bout, j'ai essayé de faire une course maîtrisée techniquement et au niveau de la force. Il n'y a plus qu'à faire le temps cet après-midi », a déclaré la Béthunoise qui a un record personnel en 2'12"12. Camille Dauba a également réalisé les standards B en 2'15"97. « Un sacré défi » pour Bussière Sur 100 m brasse, Antoine Viquerat a été le plus rapide en 1'0"65, Théo Bussière a également réalisé le standard B en 1'1"28. « J'y vais étape par étape. On a vu en décembre que je pouvais faire une bonne course le matin et disparaître l'après-midi, a réagi le brasseur marseillais. Je voulais éviter ça. Le boulot est fait, j'ai pris des repères et il y a plein de trucs facilement améliorables. Cet après-midi, c'est une finale, avec l'adrénaline en plus. C'est un sacré défi parce que j'ai été privé d'entraînement pendant neuf semaines à cause de mon épaule. Je suis prêt à me faire mal pour combler ce fossé par rapport aux gars qui ont pu nager normalement. » Sur 1500 m, Lara Grangeon - déjà qualifiée pour l'épreuve olympique d'eau libre -, Aurélie Muller, Adeline Furst et Lisa Pou ont nagé sous les 16'51''71. Elles disputeront la finale demain mercredi. Ce mardi soir, les finales seront diffusées à partir de 18 heures sur la plateforme L'Équipe live et sur beIN Sports.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles