Natation - ChF (gb) - Maxime Grousset, champion de France du 100 m en 47''89 et qualifié à Tokyo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Maxime Grousset a remporté vendredi le Championnat de France sur 100m. Lui et Antoine Viquerat, sur 200 m brasse, ont gagné leur billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). Maxime Grousset est bien le nouveau roi français du 100 m. Le nageur de l'Insep, cinquième des Championnats d'Europe à Budapest en mai, a battu son record personnel d'un centième, 47''89 pour s'offrir le titre national et la qualification olympique ce vendredi soir à Chartres. Il est le seul à être passé sous les 48''57 exigés par la Fédération française de natation pour aller à Tokyo. « C'est fait oui... Je suis qualifié pour les Jeux, a souri le sprinteur de 22 ans. Je n'aimais pas le dire avant, tout le monde me disait ''c'est bon tu vas être qualifié''. Moi je disais non, tant que je n'ai pas nagé la finale je ne suis pas qualifié. Là c'est fait, voilà. Je savais que je pouvais le faire, que j'allais le faire, mais je suis vraiment soulagé et super content », a-t-il lâché, soulagé.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Charles Rihoux, deuxième en 48''81 et Clément Mignon, troisième en 48''93, se positionnent favorablement pour le relais 4x100 m. « Ce matin, je passe vraiment à côté de ma course, c'était dur. » lire aussi Jusqu'où Maxime Grousset peut-il aller sur 100m ? « Ce soir, j'avais vraiment rien à perdre, j'étais là alors que je n'étais pas censé l'être, j'ai joué le tout pour le tout, a confié le Marseillais. Je me suis débarrassé de la pression "Il faut faire ce temps-là", j'ai juste fait une course entre hommes où chaque place était à prendre », a-t-il poursuivi. Viquerat ira au Japon En série, Florent Manaudou avait nagé en 48''58. Mehdy Metella, 48''93, finit quatrième et peut prétendre à une place dans le relais également. « Je ne suis pas trop déçu du temps, a avoué le nageur opéré de l'épaule en janvier 2020. Ces deux dernières semaines, je passe de 50 à 48 secondes. C'est dur de revenir. J'ai plus travaillé le 100m papillon. » Antoine VIquerat « Ça m'a surpris parce que ce matin je n'étais pas si bien que ça » Antoine Viquerat avait chauffé l'ambiance de l'Odyssée avant le 100 m. Le Toulousain, accompagné par tout le public dans sa dernière longueur du 200 m brasse, est parvenu à décrocher sa qualification pour Tokyo en remportant la course en 2'10"21, en dessous des 2'10"35 exigés. « En touchant, je n'y crois pas trop parce que j'ai eu très très mal aux derniers 50m. Quand je vois le temps, ça passe de justesse et c'est l'explosion de joie, raconte le brasseur étudiant en école d'ingénieur. Ça m'a surpris parce que ce matin je n'étais pas si bien que ça. Je n'avais pas de bonnes sensations. Il fallait être relâché ce soir. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Sur 50m dos, distance non olympique, Analia Pigree, sacrée championne de France en 27''59 a amélioré son record de France établi en série (27''81). Avec ce chrono, la Guyanaise de 19 ans qui s'entraîne à Font-Romeu aurait pris le bronze aux Championnats d'Europe de Budapest en mai dernier. lire aussi Toute l'actualité de la natation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles