Natation - ChF (gb) - Mewen Tomac qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo sur 100 m dos

·2 min de lecture

Mewen Tomac a décroché ce mercredi à Chartres son billet sur 100 m dos pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). Ils sont désormais neuf à avoir décroché leur billet en individuel pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). Aux cinq élus de la première phase de qualification et aux trois du premier jour de ces championnats (voir chiffre) s'est ajouté ce mardi à Chartres Mewen Tomac (100 m dos). Sur cette distance, une des deux places avait été conquise en mars au meeting de Marseille par Yohann Ndoye Brouard. Le nageur d'Annecy (20 ans), qui s'entraîne avec Michel Chrétien à l'Insep, a dû cette fois se contenter de la deuxième place (53''47), battu par son rival depuis les juniors Mewen Tomac. Le Normand (19 ans) qui évolue à Amiens s'est imposé en réalisant largement le temps de qualification (53''13 pour 53''85) lui qui, à Marseille, avait un temps eu son billet pour le Japon en poche avant de se faire coiffer par Ndoye Brouard. « C'est un gros soulagement après ces longs mois d'attente, avouait-il. J'étais conquérant, ça se voit sur le premier 50, je pars un peu vite, j'ai un peu de mal sur le retour à la fin mais je gagne et c'est le principal. Aller aux Jeux, c'est un rêve de gosse, je ne pensais pas arriver là en étant tout petit. J'ai vraiment hâte d'y être. Surtout que je sais que je peux nager plus vite. » De son côté, Ndoye Brouard avouait que le fait d'être déjà qualifié jouait un peu sur son état : « Le 400 m 4 nages de la veille a laissé un peu de traces, expliquait-il. J'ai un peu l'impression d'être sur un meeting, avec une motivation assez importante mais pas non plus la compétition de ma vie. J'étais bien concentré et je voulais quand même gagner, j'avais beaucoup d'envie. Je suis content que Mewen vienne avec moi, on va pouvoir se tirer la bourre encore, sur les stages on va se voir et peut-être qu'il y aura un troisième dossiste sur 200 dos, j'ai hâte de voir ça. » Aurélie Muller passe tout près sur 1 500 m Aucun autre nageur n'a réalisé les minima. Après son échec du 100 m papillon, Béryl Gastaldello n'a pu redresser le cap sur 100 m dos. La Marseillaise exilée aux États-Unis a remporté le titre mais dans un chrono insuffisant (1'00''39 pour 1'00''25). Il ne lui reste plus désormais que le 100 m samedi pour décrocher un billet individuel. La belle surprise a failli venir du 1 500 m et d'Aurélie Muller. La double championne du monde du 10 km, livrée à elle-même depuis trois mois et son départ de Nice (elle s'est entraînée à Font-Romeu, à Fontainebleau et chez elle à Sarreguemines), a battu son record personnel (16'22''66) mais a échoué pour une seconde et demi dans sa quête olympique. Abattue à l'arrivée, elle parlait pourtant déjà de la suite : « Je voulais ma qualif' donc il y a forcément un peu de frustration, mais en même temps, je suis super contente d'arriver à nager mon meilleur temps. Je remercie tous les gens qui m'ont accompagnée pendant ces trois mois. Pour moi, l'environnement est vraiment fondamental. Si à côté ça ne va pas, dans l'eau ça ne va pas non plus. Je suis fière de moi et je vais continuer sur cette lancée. À Nice, j'ai appris beaucoup de choses, je ne remets pas en question la méthode de Fabrice (Pellerin), il n'est pas très communiquant, et moi j'ai besoin de ça, je suis une athlète de 31 ans, j'ai un passé, un palmarès, de l'expérience, donc ça n'a pas fonctionné. Mais ça n'est pas grave, j'ai bifurqué et aujourd'hui, je suis là. En septembre, je relance un nouveau projet pour Paris 2024. En eau libre ou en bassin, on verra. L'objectif, c'est de ramener cette putain de médaille. » 9 Ils sont désormais neuf à s'être qualifié en individuel pour les JO de Tokyo. Marie Wattel (100 m et 100 m papillon), Mélanie Henique (50 m), Florent Manaudou (50 m), Yohann Ndoye Brouard (100 m dos, 200 m dos), David Aubry (800 m), Léon Marchand (400 m 4 nages), Cyrielle Duhamel et Fantine Lesaffre (200 m 4 nages) ont été rejoints ce mercredi par Mewen Tomac (100 m dos). Théo Bussière (100 m brasse) s'est lui qualifié au titre du relais quatre nages. lire aussi Toute l'actu de la natation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles