Natation - Le club de Mulhouse mis en examen pour « tentative d'escroquerie »

·1 min de lecture

Le Mulhouse Olympique Natation a été mis en examen ce lundi pour « tentative d'escroquerie » pour des faits remontant à 2016. Une enquête préliminaire a également été lancée. Le prestigieux Mulhouse Olympic Natation (MON) « a été mis en examen pour des faits de tentative d'escroquerie commis en 2016 », a déclaré ce lundi à l'AFP la procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot. Dans le cadre de la même information judiciaire, Charles Laurent Horter, fondateur et président du club jusqu'en 2017, a été placé sous le statut de témoin assisté pour les mêmes faits. « Le MON conteste l'existence d'une infraction pénale, et mettra tout en oeuvre pour prouver sa bonne foi », a déclaré l'actuel président du club, Franck Horter, le fils de Charles Laurent Horter, par l'intermédiaire de son avocat, Me Pierre Schultz. lire aussi Pratiques douteuses au Mulhouse Olympic Natation L'information judiciaire avait été ouverte en 2018 après la plainte, avec constitution de partie civile, des parents d'une jeune fille entraînée au MON de 2014 et 2016. La première plainte du couple avait fait l'objet d'un classement sans suite en 2017. Après une confrontation, « le juge d'instruction attend d'éventuelles demandes d'actes de la part des parties », a souligné la procureure, qui indique que l'information judiciaire pourrait être clôturée « d'ici la fin de l'année 2021 ». Une enquête préliminaire pour « d'autres faits » également lancée Club formateur de Roxana Maracineanu, ancienne championne du monde de natation (1998) et actuelle ministre déléguée aux Sports, le MON, qui a également accueilli dans ses bassins les champions olympiques Laure Manaudou et Amaury Leveaux, est aussi visé par une enquête préliminaire. Ouverte en janvier 2020, celle-ci est « toujours en cours, elle concerne d'autres faits, plus importants, plus étendus », a souligné Mme Roux-Morizot. « C'est une enquête économique et financière assez complexe, qui concerne les activités d'un point de vue général du MON. On n'est pas du tout à la fin de l'enquête », a-t-elle ajouté. Dans le cadre de cette enquête, les investigations sont menées par la section financière de la police judiciaire de Mulhouse, sous la direction du parquet. lire aussi Toute l'actu de la natation