Natation - Dopage - Le 4x100 quatre nages australien pourrait perdre sa médaille de bronze olympique de 2012

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Une nouvelle analyse d'un échantillon fourni par Brenton Rickard, aux JO de Londres en 2012, s'étant révélée positive, les six membres du relais australien du 4x100 quatre nages pourraient se voir retirer leur médaille. Pour la première fois de son histoire olympique, l'Australie pourrait perdre l'une de ses médailles à cause du dopage. Retesté, l'échantillon que Brenton Rickard, membre du relais 4x100m quatre nages, avait fourni à Londres en 2012, a révélé ce que les avocats du nageur qualifient d'une « concentration extrêmement faible » de furosémide, un diurétique considéré comme produit masquant. Le journal de Melbourne, The Age, a publié un mail du nageur de 37 ans, aujourd'hui à la retraite, à ses anciens coéquipiers, dans lequel il dit vivre « son pire cauchemar ». Il explique avoir pris des médicaments en vente libre, la semaine précédant le test, en 2012, qui auraient pu contenir le diurétique. Il affirme aussi qu'il se battra contre toute initiative visant à disqualifier les résultats de l'équipe, lors de son audition par le Tribunal arbitral du sport (TAS), prévue lundi. lire aussi Toute l'actu de la natation Il avait pris part aux qualifications « Ce serait injuste et disproportionné, d'autant plus que je n'ai pas nagé en finale », a-t-il écrit. Brenton Rickard avait « seulement » disputé les qualifications, au côté de Hayden Stoeckel, Matt Targett et Tommaso D'Orsogna. Il avait été remplacé par Christian Sprenger en finale, que l'Australie avait terminée derrière les États-Unis et le Japon. Le Comité olympique australien a déclaré qu'il n'était pas en mesure de commenter, une procédure étant en cours.