Natation - Dopage - Le Brésilien Gabriel Santos blanchi par le Tribunal arbitral du sport

L'Equipe.fr
L’Equipe

Contrôlé positif l'année dernière, le Brésilien Gabriel Santos a finalement été innocenté vendredi par le Tribunal arbitral du sport. Au mois de mai dernier, Gabriel Santos avait été contrôlé positif au Clostebol, un stéroïde aux effets anaboliques. Ce qui avait eu pour conséquence de le suspendre un an, le privant ainsi des Mondiaux 2019, qui s'étaient tenus à Gwangju, en Corée du Sud, en juillet dernier. Mais, vendredi, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a cassé cette décision, déclarant que Gabriel Santos n'avait commis aucune faute ou négligence. L'enquête a montré que le nageur brésilien avait partagé des serviettes et des produits de toilette avec un membre de sa famille qui avait utilisé du Clostebol sous prescription médicale. Âgé de 23 ans, Gabriel Santos faisait partie du relais 4x100 m brésilien qui avait remporté la médaille d'argent aux Mondiaux 2017 à Budapest. Sur la même distance, il avait gagné la médaille d'or aux Championnats Pan Pacifiques 2018 à Tokyo.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi