Natation - Eau libre - Les Bleus de retour pour la Coupe du monde de Doha

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'équipe de France participe ce samedi à l'étape de Coupe du monde de Doha (Qatar), premier rendez-vous international organisé depuis plus d'un an. Certes, ils ont participé, en août dernier, aux championnats d'Italie. Mais si l'on excepte cet épisode, les Bleus de l'eau libre ne se sont plus alignés au départ d'une épreuve internationale depuis plus d'un an. C'était le 15 février 2020, à Doha (Qatar), pour l'étape de Coupe du monde qui avait vu la victoire sur 10 km de Marc-Antoine Olivier. Depuis, le Covid-19 est venu brouiller le jeu, rayant d'un trait le calendrier. Qui retrouve finalement vie ce samedi.... à Doha (10 km femmes à 7 heures, 10 km hommes à 11 heures). David Aubry seul absent Pour l'occasion, la délégation menée par le patron de l'eau libre Stéphane Lecat est conséquente avec treize garçons et sept filles. Tous les cadres sont là, dont les deux sélectionnés olympiques Marc-Antoine Olivier, très à son aise sur ses dernières sorties en bassin (il est devenu le quatrième performeur français sur 1500m) et Lara Grangeon, qui sort d'un stage de trois semaines en altitude à Font-Romeu. Seul manque à l'appel David Aubry, le troisième nageur retenu pour Tokyo. « Il avait de nouveau très mal aux épaules après le meeting de Nice début février donc on a décidé de lui faire suivre des soins, explique Lecat. Il a eu quinze jours d'arrêt, il vient juste de reprendre et ça se passe bien mais c'était trop tôt pour faire un dix bornes. C'est dommage mais il est resté à Montpellier avec Philippe (Lucas, son entraîneur) et Damien Joly pour continuer sa préparation. » L'équipe de France à Doha HOMMES : Olivier, Reymond, Fontaine, Clusman, Dureux, Kukla, Mokhfi, Ouabdesselam, Saillard, Vandevelde, Velly, Wallart, Zitouni.

FEMMES :
Grangeon, Cassignol, Catteau, Jouisse, Kuntzmann, Muller, Pou. Médaillé de bronze olympique en 2016 à Rio, Olivier va tenter la passe de deux avec, face à lui, quelques clients comme l'Italien Gregorio Paltrinieri et le champion olympique néerlandais Ferry Weertman. « Je suis très satisfait de ce qu'il met en place, précise Lecat. S'il continue comme ça, il sera dans le jeu pour aller chercher le titre à Tokyo. » Chez les femmes, à signaler le retour en équipe de France de la double championne du monde du 10 km Aurélie Muller, qui avait, suite à sa non-qualification pour les Jeux olympiques en eau libre, choisi de se concentrer sur le bassin à Nice sous les ordres de Fabrice Pellerin. Elle sera en quête d'un billet pour les championnats d'Europe de Budapest (12-16 mai).