Natation - L'ISL lance sa saison 3 à Naples ce jeudi

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La saison 3 de l'International Swimming League (ISL) débute ce jeudi à Naples (Italie). Sept Français, dont Florent Manaudou, sont engagés. Après une deuxième saison chamboulée par le Covid-19 (tous les matches avaient eu lieu à Budapest au coeur d'une bulle très stricte), l'International Swimming League (ISL), compétition privée créée par l'homme d'affaires russe d'origine ukrainienne Konstantin Grigorishin, retrouve une marche à peu près normale. Et ce même si elle doit encore s'adapter aux contraintes sanitaires et n'a pas encore trouvé le modèle économique idéal. lire aussi Konstantin Grigorishin (fondateur de l'ISL), le requin des bassins La saison régulière a lieu à partir de ce jeudi et jusqu'au 26 septembre, à Naples (Italie). Elle va mettre aux prises les dix mêmes franchises que l'an dernier : Cali Condors (vainqueur sortant), Energy Standard (lauréat de la première édition), LA Current, London Roar, New York Breakers, DC Trident, Aqua Centurions, Team Iron, Toronto Titans et Tokyo Frog Kings. La finale aura lieu en janvier Au programme : dix matches opposant à chaque fois quatre équipes composées de 12 nageurs et 12 nageuses. Celles-ci s'affrontent pendant deux jours en petit bassin sur toutes les distances du 50 m au 400 m (plus les relais 4x100 m, 4x100 m 4 nages et 4x100 m 4 nages mixte), selon un barème de points. À l'issue de la première phase, les six premières équipes du classement sont qualifiées pour les demi-finales. Les quatre suivantes se retrouvent pour une rencontre supplémentaire à l'issue de laquelle les deux meilleures rejoignent le dernier carré. Ces demies prendront place à Eindhoven (Pays-Bas), du 11 au 28 novembre, et désigneront les quatre formations qualifiées pour la finale, qui aura lieu en janvier dans un endroit encore à déterminer. Le premier match, ce jeudi, oppose Energy Standard, Toronto Titans, Aqua Centurions et DC Trident. Sept Français au départ Du côté des effectifs, les Australiens, qui avaient zappé la saison 2 à cause des contraintes sanitaires dans leur pays, sont de retour. Emma McKeon, reine des Jeux Olympiques de Tokyo avec sept médailles dont quatre d'or, Kyle Chalmers, les soeurs Cate et Bronte Campbell retrouveront les stars des bassins qui ont une nouvelle fois répondu présent : le quintuple champion olympique de Tokyo Caeleb Dressel (MVP en titre), qui ne devrait toutefois pas nager toute la saison régulière, Sara Sjöström, Federica Pellegrini, pour la dernière apparition de sa riche carrière, Adam Peaty, Lilly King, Chad Le Clos, Duncan Scott, Kliment Kolesnikov, Evgueny Rylov, Daiya Seto, Ben Proud, Siobhan Haughey, Kristof Milak ou encore Katinka Hosszu. Sept Français ont été retenus à l'issue d'une draft qui a permis aux équipes les plus faibles de se renforcer. Il s'agit de Florent Manaudou et Clément Mignon (Energy Standard), Marie Wattel (London Roar), Béryl Gastaldello (LA Current), Mélanie Hénique (Team Iron), Fantine Lesaffre (Aqua Centurions) et du bizut Mewen Tomac (New York Breakers). lire aussi Toute l'actualité de la natation Quatre dates pour la Coupe du monde La Fédération internationale (FINA) a dévoilé le calendrier de l'édition 2021 de la Coupe du monde en petit bassin. Elle comprendra quatre étapes : Berlin (Allemagne, 1er-3 octobre), Budapest (Hongrie, 7-9 octobre), Doha (Qatar, 23-25 octobre) et Kazan (Russie, 28-30 octobre). Richement doté, ce circuit est qualificatif pour les Championnats du monde en petit bassin d'Abu Dhabi (Émirats arabes unis, 16-21 décembre)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles