Natation - Mondiaux (pb) - Béryl Gastaldello vice-championne du monde du 100m 4 nages en petit bassin

·2 min de lecture

La Française Béryl Gastaldello (26 ans) a profité de sa première finale mondiale pour décrocher l'argent sur 100 m 4 nages, ce dimanche à Abu Dhabi. Sur 100 m, Maxime Grousset termine 6e alors qu'Analia Pigrée s'est qualifiée pour la finale du 50 m dos. Elle ne réussit pas à cacher sa déception, s'exprime entre deux sanglots. Pourtant, Béryl Gastaldello vient de disputer sa première finale mondiale individuelle à Abu Dhabi, d'y décrocher la médaille d'argent sur un 100 m 4 nages bouclé en 57''96 (contre 57''80 à l'Israélienne Anastasia Gorbenko, sacrée à 18 ans). Béryl Gastaldello « Je suis hyper déçue. J'ai passé une année beaucoup trop dure pour me satisfaire de ça » « Je pensais que je gagnais. J'ai été malade toute la nuit, j'ai fait ce que je pouvais, peste-t-elle. Je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à être contente. Je voulais vraiment gagner. J'ai passé une année super difficile et je fais une grosse erreur. Mon virage de brasse, je mets trois dixièmes à le faire... Je suis hyper déçue. J'ai passé une année beaucoup trop dure pour me satisfaire de ça. Je suis ici pour faire des médailles, des titres, pas pour me faire battre par quelqu'un que je bats tout le temps. Je sais que je suis plus forte qu'elle. C'est frustrant. » lire aussi Tous les résultats des Mondiaux Et de savoir qu'elle ouvre le compteur de l'équipe de France, qu'elle lui offre sa première récompense individuelle en petit bassin depuis la médaille d'argent de Jérémy Stravius sur 50m dos en 2016 ne la consolera pas. Grousset pas encore au niveau Dans son sillage, le garçon ayant la belle habitude d'épater son monde lors des grands rendez-vous, certains imaginaient que Maxime Grousset pourrait s'inviter aussi sur le podium. Mais le Néo-Calédonien de 22 ans doit finalement se satisfaire de la 6e place sur le 50m, après avoir amélioré son record personnel, comme la veille en demi-finales (21''08 contre 21''16 samedi soir). Maxime Grousset « Je me suis un peu battu avec moi-même. J'ai eu un peu de mal à rester relâché, mais je signe mon meilleur temps » « Le chrono descend, mais pas assez malheureusement, réagissait-il. Mes adversaires étaient trop rapides pour moi. » Il ne l'a pas forcément senti, est resté concentré. « Je me suis un peu battu avec moi-même. J'ai eu un peu de mal à rester relâché, mais je signe mon meilleur temps. Je ne suis simplement pas encore au niveau pour le podium », ajoutait Maxime Grousset, prêt à changer la disquette pour se relancer, lundi, sur le 100m. lire aussi Grousset sans complexe Une distance qui l'a révélé après sa 4e place aux Jeux Olympiques de Tokyo. « Il faudra nager le plus vite possible. Je pense que ça devrait le faire, je ne m'en fais pas. Et puis, on est en petit bassin, personne ne m'attend. En tout cas, je n'ai pas de panneau "finaliste olympique" dans le dos. Je fais ce que j'ai à faire. De toute façon, ce n'est pas maintenant que je vais inventer des choses. » Pigrée veut le chrono et la médaille Est-ce parce qu'ils partagent des origines iliennes ? En tout cas, la Guyanaise Analia Pigrée ne se prend pas plus la tête. À 20 ans, et après avoir évacué sans souci la frustration du 100m dos (éliminée dès les séries), la double médaillée européenne des récents Championnats d'Europe en petit bassin (début novembre) a déroulé toute sa puissance en demies et s'est qualifiée pour la finale du 50m dos prévue lundi après-midi (26''07, 5e temps). « Mais le record n'est pas là. J'essaie, j'essaie mais ce 26''00, il me taquine un peu, sourit la jeune femme dont la référence est de 26''05. J'espère être encore plus en forme pour, pourquoi pas, faire une médaille. » La protégée de Philippe Schweizer à Font-Romeu sait qu'elle devra corriger son virage. « Je pars sur le côté, ça me freine un peu, grimaçait-elle. Mon point fort, c'est vraiment dans la nage. Le virage, les coulées, je peux les améliorer. On travaille les jambes à l'entraînement, il faudra encore accentuer ça aussi. Quitte à mourir ! Mais je garde la pêche et toujours le sourire. » Un tempérament sacrément rafraîchissant. lire aussi Toute l'actu de la natation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles