Natation - Mulhouse - Maracineanu entendue par la justice ?

·2 min de lecture

INFO L'ÉQUIPE. Dans la procédure qui l'oppose au Mulhouse Olympic Natation, la famille d'une ancienne nageuse demande l'audition de Roxana Maracineanu la ministre des Sports, ancienne membre du comité directeur du club. Roxana Maracineanu a fait toute sa carrière de nageuse au Mulhouse Olympic Natation (MON) et c'est lorsqu'elle s'entraînait en Alsace qu'elle a conquis sa médaille d'argent aux Jeux Olympiques de Sydney 2000 et ses titres de championne du monde (1998) et de championne d'Europe (1999), le tout sur 200 m dos. L'actuelle ministre des Sports est toujours restée proche du club et de la famille Horter, ainsi qu'en témoignent ses nombreux passages à Mulhouse. Prochainement, c'est peut-être au tribunal de la sous-préfecture du Haut-Rhin qu'elle devra rendre une petite visite. Le père d'une ancienne nageuse du club, Jean-François Bernard, qui a porté plainte en 2018 après qu'une aide financière promise à sa fille par le MON n'a jamais été acquittée, souhaite désormais que la ministre soit entendue par le juge, comme l'a appris L'Equipe. lire aussi Toute l'actu de la natation Roxana Maracineanu était en effet membre du comité directeur du MON en 2014, date à laquelle Margaux Bernard nageait sous les couleurs du club mulhousien, et son avocat demande l'audition de l'ensemble des membres de ce comité. Franck Horter, président du Mulhouse Olympic Natation « Le MON conteste l'existence d'une infraction pénale et mettra tout en oeuvre pour prouver sa bonne foi » Dans cette affaire, le MON a été mis en examen le mois dernier pour tentative d'escroquerie et son ancien président (jusqu'en 2017), Laurent Horter, a été placé sous le statut de témoin assisté. Les dirigeants mulhousiens auraient essayé d'intimider la famille Bernard en exigeant le remboursement d'une facture de plus de 5 000 euros en retour de prestations prétendument dues. « Le MON conteste l'existence d'une infraction pénale et mettra tout en oeuvre pour prouver sa bonne foi », avait alors réagi Franck Horter, l'un des fils de Laurent Horter et actuel président du club mulhousien. La procureure de la République de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot, a récemment indiqué que la justice menait « une enquête économique et financière assez complexe, qui concerne les activités d'un point de vue général du MON ». Éventuels fraude fiscale et détournements de fonds publics ? Les investigations s'intéressent notamment à une éventuelle fraude fiscale et à de possibles détournements de fonds publics. Après un audit récent, la communauté de communes mulhousienne, Mulhouse Alsace Agglomération, a d'ores et déjà annoncé qu'elle mettait fin aux conventions qui la liaient depuis dix ans au club de natation. Le rapport d'audit pointait notamment l'absence de contrôle des subventions. Dans une autre procédure, le MON avait auparavant été condamné à verser 60 000 euros à Yannick Agnel pour des contrats qu'il n'avait pas honorés.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles