NBA : Pour épauler Stephen Curry, Draymond Green a tenté un coup légendaire

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Champions NBA au terme d’une saison exceptionnelle, les Golden State Warriors auraient pourtant pu avoir un effectif bien différent cette année. En effet, Draymond Green a expliqué avoir demandé à DeMar DeRozan de rejoindre la franchise californienne. Une proposition refusée par le joueur de 32 ans qui a opté pour les Bulls de Chicago.

Après avoir été au fond du trou pendant deux ans, les Golden State Warriors sortent d’une saison historique. Grâce à une belle saison régulière, l’équipe de Steve Kerr a tranquillement assuré sa qualification en playoffs. Une troisième place sécurisée, comme les premières rencontres à élimination directe. Face aux Nuggets, aux Grizzlies et aux Mavericks, les Warriors ont tenu leur rang en ne perdant aucune rencontre à domicile. Face aux Celtics, en Finales NBA, l’ADN de la franchise est vite revenu. Mené 2-1, Golden State a inversé la tendance pour s’offrir son quatrième titre de champion NBA en huit ans.

Un trio de stars, Stephen Curry en chef de file

Comme toujours, les Warriors ont compté sur leur trio composé de Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green pour s’offrir une nouvelle bague de champion. Plus que jamais, Curry a été leader de la franchise californienne. « Cela signifiait tellement pour lui vu où on en était ces deux dernières années. Oubliez ce que tout le monde disait sur le fait qu’il lui fallait un titre de MVP des Finals. On se fiche de ce que tout le monde raconte : on pouvait voir dans ses yeux qu’il en avait besoin, pour…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles