NBA - Carmelo Anthony quitte New York et rejoint l'Oklahoma City Thunder

NBA – A 33 ans et après un peu plus de six saisons aux New York Knicks, “Melo” rejoint le Thunder pour composer un trio de superstars avec Russell Westbrook et Paul George.

Carmelo Anthony (à gauche) rejoint Russell Westbrook (à droite) à Oklahoma City.

Après avoir tenté depuis de nombreux mois d’échanger Carmelo Anthony, les Knicks sont finalement parvenus à leur fins. Mais dans cette intersaison décidément folle en NBA, un énième rebondissement a clos ce dossier au long cours. Alors que plusieurs sources faisaient état de discussions avancées avec les Houston Rockets ces derniers jours, c’est finalement chez un autre prétendant de la conférence Ouest que va atterrir l’ailier triple champion olympique (2008, 2012 et 2016).

Adrian Wojnarowski, journaliste à ESPN, annonce en effet ce samedi qu’un accord a été trouvé entre la franchise de New York et le Thunder d’Oklahoma City. Carmelo Anthony quitte donc les Knicks pour le Thunder, tandis que Enes Kanter et Doug McDermott font le chemin inverse (New York récupère aussi un second tour de Draft 2018 dans la transaction). Après six saisons et demi contrastées dans l’une des franchises les plus mythiques de la Ligue, au cours desquelles les résultats auront souvent été décevants, Anthony quitte donc la conférence Est et revient à l’Ouest, où il avait débuté sa carrière avec les Denver Nuggets (entre 2003 et 2011).


Surtout, Carmelo Anthony (33 ans) s’annonce comme la dernière pièce d’un impressionnant “Big Three” de superstars avec le MVP de la saison passée Russell Westbrook (28 ans) et Paul George (27 ans), lui aussi arrivé cet été, en provenance des Indiana Pacers. Un trio qui cumule 20 sélections au All-Star Game (10 pour Anthony, 6 pour Westbrook, 4 pour George) et dont chaque membre tournait à plus de 22 points de moyenne la saison passée (31,6 pour Westbrook, meilleur marqueur de la Ligue, 23,7 pour George et 22,4 pour Anthony). Sur le papier, le Thunder a désormais les moyens de faire exploser n’importe quelle défense et, malgré la perte du Turc Enes Kanter, l’un des meilleurs “6e hommes” de la NBA la saison passée, présente de sérieux arguments pour mettre fin à l’hégémonie des Golden State Warriors, qui restent sur 3 finales consécutives, dont 2 titres.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages