NBA : Durant, Batum, Jokic… Retour sur les bombes de la free agency

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce jeudi, la free agency a officiellement ouvert ses portes et elle a démarré fort. Entre la prolongation XXL de Nikola Jokic, les Los Angeles Clippers qui prolongent leur aventure avec Nicolas Batum et bien entendu les envies de départ de Kevin Durant, les débuts sont prometteurs. Bradley Beal, Ja Morant, Karl-Anthony Towns et Devin Booker font également parler d'eux. Le 10 Sport vous résume les premières bombes de cette free agency.

Une petite semaine après la Draft NBA, c’est au tour de la free agency de démarrer. Comme toujours, elle nous promet de grosses surprises avec des trades inimaginables. Et sans plus attendre, tout a débuté ce jeudi avec de très gros noms au programme. Nikola Jokic, Nicolas Batum et bien entendu, Kevin Durant.

Nikola Jokic rempile avec le plus gros contrat de l’histoire

La situation de Nikola Jokic ne faisait pas trop de doute. Malgré l’élimination des Denver Nuggets au premier tour des playoffs, le Serbe avait affiché sa volonté de poursuivre dans cette franchise. « J’aimerais prolonger mais ce n’est pas moi qui décide. Si l’offre est sur la table, je vais évidemment l’accepter car j’aime cette franchise, j’aime vraiment les gens qui y travaillent, et je m’entends vraiment bien avec tout le monde, du propriétaire au gars qui s’occupe des ballons. On construit quelque chose ici, et j’y suis bien », expliquait-il après le revers en playoffs. Son voeu a été exaucé ! Le Joker a prolongé son bail de cinq saisons supplémentaires avec à la clé un contrat fixé…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles