NBA : Ce français que les médecins voyaient mourir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Auteur d’une carrière exceptionnelle, marquée par dix saisons en NBA et une bague de champion en 2012 avec le Miami Heat, Ronny Turiaf a réalisé son rêve américain en évoluant dans le meilleur championnat du monde. Une véritable prouesse alors que le français, atteint d’une grave maladie en 2005, était proche de la mort.

C’est un rêve intergénérationnel qui touche tous les basketteurs : jouer un jour dans la prestigieuse NBA, le plus grand championnat au monde. Mais pour avoir la chance d’évoluer dans la ligue fermée nord-américaine, les places sont extrêmement chères, et encore plus pour les européens. La preuve, ils ne sont que 41 français dans l’histoire à avoir rejoint une franchise outre-Atlantique, depuis que Tariq Abdul-Wahad a ouvert le bal en 1997, en signant chez les Sacramento Kings. Parmi les privilégiés, six ont même connu le bonheur de remporter le titre de champion NBA, à l’instar de Tony Parker avec les San Antonio Spurs (2003, 2005, 2007 et 2014), Ian Mahinmi avec les Dallas Mavericks (2011), ou encore Ronny Turiaf avec le Miami Heat (2012). Un véritable miracle pour ce dernier, qui a traversé des moments particulièrement difficiles avant d’arriver au sacre.

Turiaf revient de (très) loin

La Draft 2005 de la NBA marque un tournant dans la carrière de Ronny Turiaf. Le français est sélectionné…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles