En NBA, un Jazz renversant face à Golden State

Alors que les Warriors, pourtant privés de leurs joueurs majeurs, se dirigeaient vers une victoire dans l'Utah, le Jazz a réussi un impressionnant retournement de situation dans les dix dernières secondes.

À Salt Lake City, le duel entre Utah et Golden State était dévalué par les absences (Conley et Markkanen d'un côté ; Curry, Green et Wiggins de l'autre). Mais il a valu le coup au moins grâce à son dénouement. Les Warriors pensaient avoir fait le plus dur en comblant un retard de dix points dans les huit dernières minutes et en prenant deux possessions d'avance à treize secondes de la fin. Mais le Jazz a renversé la situation en enchaînant trois points de Malik Beasley, interception de Nickeil Alexander-Walker et double-pas décisif de l'Italien Simone Fontecchio (124-123).

« On était censé gagner, mais ce genre de choses arrivent. La NBA est dingue parce qu'avec 82 matches par équipe, il arrive toujours un moment où on finit par se demander ''non mais attend, qu'est-ce qu'il s'est passé là ?'' », a très bien résumé le jeune ailier congolais de Golden State Jonathan Kuminga. À noter que le Warrior qui a perdu le dernier ballon, Jordan Poole, est aussi le joueur qui a fini top scoreur (36 points) de la soirée de NBA, riche de 11 matches. Comme quoi la roue tourne très vite.

Durant : « J'essaye de copier Kobe Bryant »