NBA : Joël Embiid recalé par Rudy Gobert en équipe de France ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après avoir demandé l’obtention de ses papiers français, Joël Embiid vient d’avoir la nationalité française, ce qui en fait un joueur sélectionnable. Si plusieurs joueurs n’étaient pas emballés par sa venue, la plupart a changé d’avis, dont Evan Fournier. En revanche, Rudy Gobert semble toujours prudent quant à une arrivée du pivot des Philadelphie Sixers…

C’était encore difficile imaginable il y a quelques mois, cela devient de plus en plus probable : Joël Embiid devrait bientôt vêtir le maillot de l’équipe de France. Même s’il est né au Cameroun, le pivot des Philadelphie Sixers n’a jamais joué la moindre rencontre officielle avec son pays. Et avec sa famille française, Joël Embiid a entrepris des démarches juste après la saison NBA pour obtenir des papiers français. Ce qui est désormais chose faite. Tout comme n’importe quel joueur français, Joël Embiid sera bientôt sélectionnable. Une opportunité énorme pour l’équipe de France.

Evan Fournier a changé d’avis

Chez les Bleus, son arrivée n’a pas toujours fait l’unanimité, notamment du côté d’Evan Fournier, mesuré face à cette possibilité. Depuis, le joueur des New York Knicks semble avoir changé de point de vue. « Sur le principe, j’étais réfractaire par le passé. Mais il faut regarder toutes les équipes et voir ce qu’il se passe. En Espagne Lorenzo Brown (joueur américain) a obtenu sa naturalisation alors qu’il ne doit même pas savoir dire bonjour en espagnol… La Grèce a fait pareil. Il y a tellement d’éléments à prendre en compte.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles