NBA : Parker, Gobert… Wembanyama peut déjà entrer dans l’histoire

Victor Wembanyama (18 ans) serait susceptible de réaliser ce qu’aucun français n’a pu faire dans l’histoire de la NBA avant lui. Les plus grands joueurs tricolores ayant joué dans l’élite du basket américain n’ont jamais pu réussir ce que l’ailier fort des Metropolitans 92 est sur le point de faire en marge de la draft NBA de 2023 : devenir numéro un.

Tony Parker, 28ème position en 2001

Lors de ces 20 dernières années, la NBA a pu témoigner de l’émergence de talents français au sein de sa ligue très fermée, à commencer par un certain Tony Parker. En 2001, dans l’anonymat le plus total et en provenance du PSG Racing, celui qui est aujourd’hui entré dans le hall of fame de la franchise de San Antonio débarquait aux Spurs. Drafté à la 28ème position, Parker remportait une bague NBA dès sa deuxième saison dans la ligue américaine et trois autres titres de champion ont été raflés, en 2005, 2007 et 2014.

Rudy Gobert 27ème position en 2013

Il est le joueur français le plus dominant de la NBA depuis Tony Parker. Echangé cet été chez les Minnesota Timberwolves, Rudy Gobert a effectué toute la première partie de sa carrière à l’Utah Jazz où il avait été drafté en 2013 à la 27ème position.

Evan Fournier, 20ème position en 2012

Après trois piges dans l’hexagone à Nanterre et Poitiers, Evan Fournier a rejoint l’élite du basket mondial grâce à sa 20ème position à la draft de 2012 pou les Denver Nuggets. Et entre Tony Parker, Rudy Gobert ou encore Boris Diaw, Fournier a été le mieux placé à la draft,…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com