NBA : Les pires choix de l'histoire de la draft

Pour les franchises de la NBA la Draft annuelle est l’occasion de renouveler leur effectif, se renforcer et même de construire leurs futurs titres. Mais au cours de l’histoire, certains choix se sont révélés être des catastrophes. À quelques jours de la Draft NBA 2022, Le 10 Sport revient sur les pires choix de l’histoire.

Dans quelques jours, les franchises NBA ont rendez-vous pour la 76e Draft de l’histoire. Cette soirée peut représenter une occasion unique de bâtir les futurs succès d’une équipe. De nombreuses franchises dominantes ont en effet été construites grâce à la Draft. Mais la Draft peut également faire ressortir le pire du métier de General Manager. La Draft est clairement l’évènement annuel des GM de toutes les franchises et ils n’ont pas le droit à l’erreur quand leur équipe a hérité du très bon pick. Pourtant, des erreurs lors de la Draft, la NBA en a connu et elle continuera certainement d’en connaitre.

Portland, spécialiste des mauvais choix

En 2007, les Portland Trail Blazers, qui ont le premier choix, ont choisit par exemple Greg Oden. Le talent est indéniable, mais la fragilité du joueur l’empêche de jouer plus de 114 matches en huit saisons. Il prendra sa retraite à 28 ans et du côté de Portland on n’oublie pas que cette année-là, Kevin Durant avait été choisi par Seattle juste après... Portland, véritable spécialiste des mauvais choix. Bien avant Oden, les Trail Blazers s’étaient déjà trompés avec Larue Martin en 1972. Également numéro un de la Draft, Martin…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles