NBA: plusieurs équipes genou à terre après les violences à Washington

AFP
·1 min de lecture

Les joueurs de Boston, Miami, Golden State et Clippers se sont agenouillés pendant l'hymne national, avant leur match NBA mercredi, en réaction à la manifestation violente des partisans de Donald Trump à Washington, qui ont interrompu la certification des résultats de la présidentielle.

L'image est devenue courante en soutien au mouvement Black Lives Matter, mais mercredi soir c'est pour une autre cause que plusieurs équipes de NBA ont mis le genou à terre avant leur match. Pendant que des manifestants pro-Trump prenaient d'assaut le Congrès américain, pour protester contre les résultats de l'élection américaine, les joueurs ont débattu pour savoir comment réagir. A Miami par exemple, la rencontre entre le Heat et les Celtics a débuté avec un peu de retard, après que les membres des deux équipes ont discuté 45 minutes sur la conduite à suivre après les événements chaotiques survenus plus tôt dans la capitale fédérale.

La NBA dénonce la différence de traitement

"2021 est une nouvelle année, mais certaines choses n'ont pas changé. Nous jouons le match de ce soir avec le cœur lourd après la décision d'hier à Kenosha, et sachant que les manifestants dans la capitale de notre pays sont traités différemment par les dirigeants politiques en fonction du côté duquel ils se trouvent sur certains sujets", ont indiqué les deux clubs dans un communiqué commun. Une déclaration forte alors que mardi, les policiers impliqués dans les...

Lire la suite sur France tv sport

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi