NBA: Vibrants hommages, maillot retiré... La grande cérémonie pour Tony Parker à San Antonio

Les San Antonio Spurs ont réservé une grande cérémonie en l’honneur de Tony Parker, lundi pour célébrer le retrait de son numéro de maillot. Entouré de son ancien coach, de ses anciens coéquipiers et de sa famille, l’ancien meneur français est apparu très ému. 

 

C’était une soirée pour marquer l’histoire. Les San Antonio Spurs ont réservé une grande cérémonie en l’honneur de Tony Parker lundi pour célébrer le retrait de son célèbre numéro 9 après 17 ans passés dans la franchie et quatre titres de champion NBA décrochés.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce


L’ancien meneur, légende du basket français (comme l'a souligné Boris Diaw), est devenu le 10e joueur de la franchise texane à voir le numéro de son maillot retiré. La tunique, qui ne sera plus jamais attribuée, a été accrochée en haut de l’AT&T Center aux côtés de celle Manu Ginobili et pas très loin de celle de Tim Duncan avec qui Parker formait le fameux Big Three des Spurs. Il a aussi reçu des messages vidéos de ses grands amis, Thierry Henry et Kylian Mbappé.



L’Argentin et l’Américain faisaient évidemment partie des personnes conviées à la fête, tout comme Boris Diaw, Thierry Henry, Teddy Riner et Gregg Popovich, mythique coach des Spurs toujours en activité. Sa femme et ses deux enfants étaient également présents sur le parquet pour assister à cette cérémonie, riche en émotion. Notamment quand "TP" s’est adressé à "Coach Pop", élémentaire dans le succès de San Antonio. 

A Popovich, "vous êtes un incroyable deuxième père pour moi"

"Coach Pop, j’accepte vos excuses (Popovich lui avait lancé quelques minutes plus tôt: "je veux m'excuser pour tous les abus physiques et mentaux que je t'ai fait subir", ndlr), a lancé Parker dans un grand éclat de rire. Je ne peux passer, c’est ma soirée boss. Vous êtes toujours le boss, mais ce soir, c’est moi. Je sais que vous détestez quand on parle de vous. Mais pour moi, avec tout l’impact que vous avez eu sur ma vie... j’ai un père incroyable mais vous êtes un incroyable deuxième père pour moi."

"Avec la manière dont vous m’avez expliqué les choses, à me tenir dans ce jeu, la manière dont vous m’avez rendu meilleur, les gens oublient mais quand on revient en arrière, je n’avais que quelques sélections mais vous avez tenté votre chance avec moi. Je me rappelle quand j’avais 19 ans, il ne restait que quatre matchs et vous m’aviez dit: 'Tony, tu veux débuter le prochain match?' J’étais si effrayé. Merci d’avoir cru en moi Pop. Le terrain, c’est une chose, mais en dehors, vous êtes incroyable. Vous m’avez inspiré. J’essaie de faire la même chose actuellement avec l’équipe que j’ai en France (LDLC ASVEL). Je vous serai reconnaissant pour toujours."




Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi