Netflix : « Notre père à tous », un nouveau documentaire pour donner la parole aux victimes

Kelly Wilkinson/AP/SIPA

STREAMING - Mercredi 11 mai, Netflix a sorti un nouveau documentaire : « Notre père à tous ». La plateforme permet aux victimes du docteur Cline de faire connaître leur histoire alors que la justice ne les a pas satisfaits

94 enfants et la liste va sûrement s’allonger.Notre père à tous, le nouveau documentaire choc de Netflix est basé sur une histoire vraie. Il est sorti mercredi 11 mai et retrace l’histoire des « enfants » du docteur Donald Cline. Ce spécialiste de l’infertilité a inséminé de nombreuses femmes, dans les années 80, avec ses propres gamètes sans leurs autorisations et en leur mentant sur l’origine des donneurs. 44 docteurs seraient concernés pour les mêmes faits.

Jacoba Ballard est la première à avoir été au courant de cette affaire via un test ADN. Avec quelques-uns de ses frères et sœurs, elle va mener sa propre enquête avec le soutien d’une journaliste de la chaîne Fox59. Leur but faire emprisonner le docteur mais malheureusement grâce à son âge avancé ou son influence, il n’ira jamais en prison. Il sera seulement reconnu coupable d’entrave à la justice mais jamais pour le chef d’accusation souhaité par les victimes.

Netflix offre une visibilité nouvelle pour les victimes

Netflix devient de plus en plus célèbre pour ses documentaires. Le dernier en date est l’arnaqueur de Tinder. Simon Leviev a escroqué Cecilie, Pernilla et Ayleen de plusieurs milliers d’euros. Aujourd’hui, il (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
L’acteur Ncuti Gatwa de « Sex Education » sera le nouveau « Docteur Who »
Netflix : La publicité pourrait débarquer plus vite que prévu
Netflix : Un documentaire déshabille l’époque où l’exclusion était à la mode chez Abercrombie & Fitch

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles