Neurosciences : Pourquoi stimuler le cerveau permet de mieux en comprendre le fonctionnement

Image Source Trading Ltd / Shutterstock

COGNITION - Découvrez, chaque jour, une analyse de notre partenaire The Conversation. Ce jeudi, des universitaires dévoilent le lien direct entre activation neuronale et perception

Tout bon récit de science-fiction mêlant mythe et réalité sur le cerveau a déjà tenté de nous faire croire qu’il était possible de manipuler nos pensées, modifier nos souvenirs ou nous faire agir comme des marionnettes, grâce à toutes sortes de machines fantastiques.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mais qu’en est-il dans la vraie vie : est-il possible de modifier, ou autrement dit, de stimuler l’activité de notre cerveau ? En laboratoire, les chercheurs en neurosciences cognitives utilisent toute une panoplie de stimulations directes et indirectes pour changer l’activité de notre cerveau afin d’étudier son mode de fonctionnement.

​Stimuler le cerveau, ça veut dire quoi ?

Le cerveau est constamment « stimulé » par les informations qui arrivent de nos organes sensoriels, comme la lumière captée par nos yeux. Par exemple, lorsque vous regardez un chien dans un parc, l’image de ce chien se forme dans votre œil sur la rétine.

Les informations visuelles présentes sur la rétine sont ensuite transmises au cerveau via le nerf optique. La stimulation (visuelle ici) est donc indirecte. L’information passe par l’organe sensoriel de la vision, l’œil, qui modifie la stimulation avant qu’elle n’arrive au cerveau. En d’autres termes, la rétine va jouer un rôle dans ce que l’on va percevoir(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Les enfants apprendraient plus vite que les adultes grâce à une substance dans le cerveau
Neuralink : Les puces connectées d’Elon Musk implantées dans le cerveau d’humains d’ici six mois ?
Des chercheurs ont étudié le cerveau le plus ancien du monde, vieux de 525 millions d’années