Neuville répond à Ogier sur le Monte-Carlo

Basile Davoine
motorsport.com

Cette fois-ci, la saison 2020 du Championnat du monde des Rallyes est bel et bien lancée ! Les routes piégeuses du Monte-Carlo attendent les concurrents au tournant et proposaient ce jeudi soir deux spéciales nocturnes en guise de hors-d'œuvre. Un menu déjà suffisamment copieux avec un passage de 17 km entre Malijai et Puimichel puis un autre de 25 km entre Bayons et Bréziers, avec des portions parfois verglacées.  

En attendant le plat de résistance des trois prochains jours, la première hiérarchie du week-end s'est donc mise en place. Confirmant ses bonnes sensations au volant d'une Toyota Yaris qu'il découvre en compétition, .

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Rétro : l'unique victoire de Grönholm au Monte-Carlo

Ce premier round n'augurait toutefois en rien la suite des événements. Car si (Hyundai) avait été relégué à 6"4 d'Ogier dans l'ES1, il a frappé un très grand coup sur l'ES2. Deuxième sur la route, le Belge a notamment infligé un écart de 30 secondes à Tänak ! Lancé en troisième position dans la spéciale, Ogier a limité à peine plus la casse en devançant l'Estonien, et z tout de même rendu 25 secondes à un Neuville propulsé en tête du classement général. 

Ces premier kilomètres ont laissé peu de place à la prise de risque insensée, comme l'a rappelé un Tänak décrivant des "conditions compliquées". Un sentiment confirmé par Ogier quelques minutes plus tard : "Nous n'avons pris aucun risque et nous aurions pu aller plus vite, mais ce n'est que le début". Pour d'autres, le choix de pneus s'est avéré infructueux. Tous les concurrents suivants ont lâché plus de temps encore, à l'image d', qui après avoir concédé 10"9 à Ogier dans la première spéciale en a laissé filer beaucoup plus sur Neuville dans l'ES2. 

L'ES2 a été marquée par les déboires de émarge quant à lui déjà à plus d'une minute de la tête de course. 

Au soir de ce premier jour, Neuville occupe la tête du Rallye Monte-Carlo avec une avance de 19"1 sur Ogier et de 25'1 sur Tänak, tandis qu'Evans pointe à 25"4 du leader. Plus que jamais, et comme l'ont déjà montré les deux premières spéciales, les choix de pneus s'annoncent cruciaux. 

Scratchs du soir

ES1 : Sébastien Ogier (Toyota)

ES2 : Thierry Neuville (Hyundai)

Monaco
Monaco

 Rallye Monte-Carlo - Classement après l'ES2

1

Belgium
Belgium

 T. Neuville

Hyundai

26:23.5

2

France
France

 S. Ogier

Toyota

26:42.6

3

Estonia
Estonia

 O. Tänak

Hyundai

26:48.6

4

United Kingdom
United Kingdom

 E. Evans

Toyota

26:48.9

5

France
France

 S. Loeb

Hyundai

27:14.5

6

Finland
Finland

 E. Lappi

M-Sport

27:31.3

7

Finland
Finland

 K. Rovanperä

Toyota

27:42.0

8

Japan
Japan

 T. Katsuta

Toyota

28:50.6

9

United Kingdom
United Kingdom

 G. Greensmith

M-Sport

29:08.2

À lire aussi