Neymar et la nuit parisienne : mythes et réalités

Journaliste Yahoo Sport
Yahoo Sport

Une nouvelle fois sérieusement blessé au pied droit et au coeur d’une affaire de moeurs, Neymar Jr suscite de nombreuses spéculations quant à son hygiène de vie. Loin du fêtard invétéré souvent décrit et fantasmé, l’enquête que nous avons menée dessine toutefois le portrait d’un jeune homme qui n’hésite pas à profiter des soirées de la capitale. Rien de fou mais sans doute déjà trop pour satisfaire les immenses ambitions sportives du Brésilien. Et du PSG par ricochet.

Neymar, habitué des nuits parisiennes ?
Neymar, habitué des nuits parisiennes ?

“Oui, Neymar sort régulièrement. Mais attention, ce n’est pas Verratti !” La formule de cet observateur attentif des nuits parisiennes résume assez bien le profil nocturne du Brésilien. Un resto par semaine en moyenne, souvent au “César”, le QG des footeux brésiliens du PSG, situé à deux pas de l’Arc de Triomphe. Pas d’excès sur place, si ce n’est des excès vocaux : les rires et vannes de sa bruyante et fidèle bande de potes, les “Tois”.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

A quelques pas de là, on trouve l’une des rares boites parisiennes à avoir accueilli l’ex-capitaine de la Seleçao, “L’Arc”. En deux ans, il s’y serait rendu “sept ou huit fois”, selon cette même source. Un proche du groupe parisien évoque également une belle soirée de 2017 au Titty Twister, “poursuivie jusqu’à 5 heures du matin mais sans une goutte d’alcool pour Neymar”. C’est d’ailleurs une constante des témoignages que nous avons pu recueillir : l’ex-Barcelonais boit rarement. Bien sûr, il lui arrive de faire des exceptions. Comme lors de cette nuit du 22 août 2017 où il est aperçu dans les couloirs du Royal Monceau, “visiblement éméché et en charmante compagnie”, selon un témoignage recueilli à l’époque.

Pas d’alcool non plus pour le champion olympique 2016 lors de ses soirées sponsoring ou people. Grand passionné de mode, on le voit régulièrement au pied des podiums, notamment ceux de la griffe Balmain de son ami, Olivier Rousteing. Le 21 mai dernier, on le retrouve salle Wagram, toujours dans les environs de l’Arc de triomphe, pour le lancement de son parfum “Spirit of the brave” en association avec la marque Diesel. Aperçu sur place jusqu’à minuit, il n’y a consommé aucun spiritueux. Contrairement à un certain milieu de terrain italien, nous fait-on remarquer…

Dans les jours qui suivent, le Brésilien est observé, seul, dans un palace du secteur de la Concorde. Il n’y retrouvera pas Najila Mendes de Souza, déjà repartie au Brésil et qui l’accusera de viol le 1er juin mais peut-être une autre conquête. Ce ne serait pas une première pour lui. En février 2016, Neymar Jr, alors joueur du FC Barcelone s’offrait déjà une escapade dans la capitale française. Il avait alors été repéré à l’hôtel “Prince de Galles” en compagnie de l’actrice américaine, Chloé Moretz. Mais ne vous y trompez pas, le joueur le plus cher de la planète découche peu : “Sa venue dans les palaces parisiens demeure occasionnelle”, nous confie une source du secteur.

« On a l’impression qu’il sort beaucoup mais c’est surtout qu’on en parle beaucoup »

Un constat repris par notre spécialiste de la nuit parisienne qui précise toutefois : “A l’évidence, sa rupture avec Bruna Marquezine (ndlr : en octobre dernier) a été une catastrophe pour lui du point de vue de ses sorties. Il sort davantage même si ça reste raisonnable par rapport à d’autres footballeurs. Le problème, c’est que ses soirées sont très médiatisées. On a donc l’impression qu’il sort beaucoup alors qu’en fait, c’est surtout qu’on en a parlé beaucoup.”

Une analyse partagée par la direction du PSG qui avait vu d’un bon oeil la reformation du couple en janvier 2018. “Casé”, le Brésilien mène alors une vie un peu plus casanière. En tout cas plus proche des références qu’il espère rejoindre sur le toit du football mondial : Leo Messi et Cristiano Ronaldo. Dix mois plus tard, le couple annonce sa rupture “définitive” et Neymar reprend des habitudes de célibataire qui, couplés à son imposant agenda commercial, vont l'éloigner à nouveau du rythme de vie d’un joueur professionnel focalisé à 100% sur son métier.

Interrogé cette semaine par la chaîne Rede Bandeirantes, le père du milieu parisien, Neymar Senior, n’a pas dit autre chose et a, d’une certaine manière, dressé la conclusion de cette enquête : “L’expérience ne se transfère pas. Je lui donne pourtant beaucoup de conseils, c’est un jeune de vingt-sept ans. Si je pouvais éviter tout ça, ce serait plus facile. S’il ne comprend pas les risques que tout ça implique, j’abandonne.”

À lire aussi